Le PDG de LIDL, Michel Biero, annonce une très mauvaise nouvelle.

1118-le-pdg-de-lidl-michel-biero-annonce-une-tres-mauvaise-nouvelle

Celle-ci pourrait avoir un effet sur les prix des produits dans les magasins Lidl. Michel Biero parle de l’augmentation.
Le PDG de Lidl, Michel Biero, parle de l’augmentation du coût de l’électricité. Actuellement, le prix de l’électricité augmente. Cette augmentation a un effet sur les particuliers et les professionnels. Mais généralement, si les professionnels sont touchés par cette facture énergétique élevée, ils augmentent leurs prix.

Le directeur exécutif de Lidl en France, Michel Biero, a évoqué cette situation sur BFM TV. L’électricité semble coûter 5 000 euros par mois au distributeur allemand. En raison de cette augmentation, Lild achètera pour 15 000 euros d’électricité en 2023. Cela indique que la facture risque d’être multipliée par trois.

Lidl agit de manière appropriée

Malheureusement, ce ne sont pas seulement les magasins Lild qui sont touchés par ce problème, mais l’ensemble du secteur. Afin de protéger le porte-monnaie des consommateurs, ils exigent donc une réglementation immédiate.

Néanmoins, en attendant ces mesures, Lidl poursuit ses efforts d’économie d’énergie. Pour réduire la consommation d’électricité, économiser de l’argent et protéger l’environnement, l’entreprise opte pour les économies d’énergie. Elle a installé 300 000 mètres carrés de panneaux solaires et ses 1 580 magasins utilisent tous des éclairages LED. En outre, dans dix mois, l’éclairage des parkings sera alimenté par l’énergie solaire et couvrira 500 000 mètres carrés.

Des plans pour limiter la consommation d’énergie

Lidl a signé un contrat avec Perifem pour la rentrée scolaire. Ce contrat précise que le supermarché éteindra toutes les enseignes lumineuses la nuit. Les employés utilisent alors un néon le matin pour placer les produits dans les rayons. En outre, le PDG de Lidl a déclaré que les heures d’ouverture du magasin pourraient être réduites.

Par conséquent, ses clients devront s’adapter. Il s’agit également d’une contre-mesure à la hausse des prix. En effet, en raison de l’inflation, de moins en moins de Français font leurs courses dans les magasins discount. Et si les prix continuent de grimper, ce pourcentage pourrait augmenter.
Il est de notoriété publique que Lidl ne manque jamais d’ingéniosité. Et pour cause, l’entreprise ajoute fréquemment de nouveaux produits à son catalogue. Cela signifie que tous ses fidèles clients peuvent trouver quelque chose qui leur plaît. Très cool !

A l’approche des beaux jours, Lidl a pris la décision de mettre le paquet. La saison des apéros sur la terrasse, des barbecues entre amis et des après-midi ensoleillés doit être commémorée en grande pompe.
Un parasol idéal pour les journées ensoleillées a été ajouté à l’inventaire du magasin. Il y a quelque chose de simple, d’élégant, ou même de plus original pour chacun.

Même pour cet été, Lidl a pensé aux plus sportifs. Oui, ils désirent un bon physique et semblent avoir les moyens d’y parvenir.

C’est pour cette raison que le groupe a décidé de proposer un appareil miracle à cinq programmes. En conclusion, la marque a encore une fois réalisé des performances exceptionnelles. A la satisfaction de ses clients.

Même si Lidl semble avoir pensé à tout, l’entreprise, comme beaucoup d’autres, est touchée par l’inflation. Ainsi, le géant des prix bas prend une décision importante. CMQLF vous en dit plus !

QUELS SONT LES PLANS DE L’ENTREPRISE FACE À L’INFLATION ?

Il va sans dire que les consommateurs subissent actuellement une véritable inflation des prix. L’essence, l’énergie et les produits alimentaires sont tous concernés sans exception. En outre, ce sont les plus grands détaillants qui en souffrent le plus. En réponse à cette circonstance, Lidl a décidé d’aider ses clients.

Le directeur de Lidl, Michel Biero, a déclaré à RMC : « Nous sommes déjà le distributeur à plus faible marge en France en raison de notre modèle économique. Or, une augmentation de 30% du coût des pâtes se traduit par une augmentation de 20 à 22% du prix de vente. Nous réduisons donc nos marges au maximum pour augmenter le pouvoir d’achat des Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page