Céline Dion a fait son deuil, ce viol qu’elle n’a pas pu oublier.

1119-celine-dion-a-fait-son-deuil-ce-viol-quelle-na-pas-pu-oublier

Après avoir reporté sa tournée mondiale en raison de ses problèmes de santé, Céline Dion aurait composé un véritable drame, un viol qui continuerait à la torturer.

« C’est l’heure pour le chanteur de terminer l’année. Après. Avoir reporté ses fêtes en raison de graves problèmes de santé, un événement terrible flotte sur la surface! « ,C’est France Dimanche qui en parle cette semaine.Le chanteur québécois ne sera pas au sommet en ce moment, et sera toujours cicatrice « spasmes musculaires dans la bouche. »

« Les mots et les attitudes que j’ai utilisés dans la vidéo que j’ai ensuite publié sur Instagram a démontré une véritable détresse, » le post dit.

«La convalescence prend beaucoup plus de temps que prévu, mais je dois être en bonne forme et en bonne santé, alors je peux offrir 100% de moi-même. sur scène parce que tu le mérites. […] Je sais que beaucoup des messages d’amour et de soutien que vous m’envoyez font partie de mon traitement médical. Céline Dion a déclaré : « Elle m’aide beaucoup. »
Et aujourd’hui, si le chanteur en parle, c’est à cause d’une horrible histoire de viol, que vous allez avoir du mal à gérer.

Ce drame est extrait de « Céline Dion, la vraie histoire » Secrets d’une idole fragile (éditeur Robert Laffont), Lawrence Pieau et IrvieTropia.

Cette accusation porte sur le viol de René Angelile, alors qu’il luttait contre le cancer.
Cette accusation a été faite par une jeune Coréenne vivant en Californie.
« D’après le témoignage de Yoon Hervé Tropea Song, les événements se sont produits le 18 mars 2000 », écrivent les auteurs.René Angélil aurait suivi la « jeune femme dans sa chambre d’hôtel à Las Vegas avant de lui sauter dessus, la violant et » menaçant de la tuer si sa femme Céline découvre les dettes des faits.  »
Il lui a versé 2 millions de dollars. Un an plus tard, son mari et elle l’ont accusée d’extorsion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page