Peut-être que le directeur de la Star Academy Michael Goldman devrait mener une petite enquête sur les cours de danse de Yanis Marshall. Il n’y aura pas que de l’eau dans les citrouilles.

Le professeur de danse est toujours ludique, tout sourire, et pour certains critiques, heureusement peu nombreux, et ils sont mobilisés sur les réseaux sociaux, son enthousiasme sera artificiel. Cela peut être dû à d’autres substances, l’alcool ou les drogues. C’est de toute façon la petite accusation dans le filigrane.

— Oh mon Dieu, j’ai ri! déchaînezYanis, qu’ont-ils dans leurs cantines? Pas seulement de l’eau, j’ai l’impression, un surfeur se réjouit.

Mais pour d’autres, cette petite observation est prise au pied de la lettre, et le professeur et certains candidats seront sous influence. Ce bruit court depuis le début de l’aventure.

Si Yanis Marshall, qui s’est superbement présenté aux NRJ Music Awards, n’a pas pris la peine de commenter cette douloureuse revendication diffusée depuis le début aux étudiants de Dammarie-les-Lys, Julien, qui a été viré lors du dernier bonus, s’est fait un devoir de répondre.

Leurs mouvements sont étroitement surveillés. Ils ont été traités avec un verre d’alcool quand ils sont arrivés au château et depuis, rien.

« Non, nous avions le droit de couper la première nuit, mais voilà. Nous étions une promotion très sage », dit l’ami de Chris.