Carla Bruni, qui soutient qu’Ici Paris, a été affaiblie par la maladie, ne se réjouit pas de cette rumeur, d’autre part, elle soutient Sofiane ben Nasser, la compagne de Valeria Bruni Tedeschi. Il est accusé de viol.

Le 24 novembre dernier, il a fait la une du journal Libération, où il était question d’un scandale, alors qu’il n’a pas encore été jugé dans le cadre de cette affaire, popularisée par le Parisien.

En colère et en colère, le chanteur a pris de la vie quotidienne.
La condamnation à la une d’un journal aujourd’hui est claire et simple.
Il s’agit d’endurcir quelqu’un, même sans vraiment savoir ce qu’il est. C’est une violation de l’un des fondements de nos démocraties.

Je suis solidaire avec toutes les femmes en principe, en solidarité, engagée et implacable dans la défense et la lutte de toute victime, de nombreuses violations ont eu lieu, il y a eu beaucoup d’impunité depuis longtemps et les bourreaux ont rarement été punis », a-t-elle déclaré.

« Mais le féminisme que vous avez toujours été signifié que vous ne soulagez pas la douleur des victimes en accordant de nouvelles victimes sans discernement, sans discrimination et avec la même injustice. »

Elle accuse ensuite Libération de raviver ses valeurs, l’accusant de devenir « un signe vide, un pauvre reste de gloire passée, une illusion. »
« Mon soutien total et sans équivoque à ma sœur # Valeria Bruni Tedeschi. » Et dans le hashatag, elle prend également en charge Sofiane Bennacer.