Grâce à Faycal, son amant et fille, le père d’Alma, Camille Lellouche aurait pu éviter la dépression post-partum. Elle sera déjà exemptée et excessivement protégée par son mari. C’est ce que le magazine Public a révélé, qui a immortalisé leurs vacances romantiques dans les rues de Paris. C’est la première fois que le comédien et chanteur le montre en public. Au fait, The Voice a certainement réussi à éviter la dépression post-partum grâce à son mari. “Dépression post-partum? Avec son amant, le père de sa fille Alma, Camille n’y pense pas! “, se réfère à la publication. Camille Lellouche est aussi inépuisable pour son mari, convaincue qu’elle est tombée dans une perte rare.

« Je peux vous dire que je suis avec une personne incroyable », a-t-elle confié en août dernier, lors d’une entrevue à Télé 2 semaines. « Honnêtement, je ne pouvais pas en demander plus. Il nettoie, arrange, cuisine, prend soin de moi, prend soin de tout. ” La publication se réfère à “un bonheur clair qui est clairement contradictoire à la relation abusive révélée par l’artiste par The Voice quand elle était jeune.” On parle de la violence conjugale qu’elle a subie lorsqu’elle était plus jeune.

« J’avais 19 ans et j’ai vécu en enfer pendant deux ans. J’ai souffert de toutes les formes de violence auxquelles les femmes peuvent être soumises. “Violence psychologique tous les jours, physiquement trois à quatre fois par semaine,” dit-elle dans TF1. “Il m’a dit que c’était ma faute, et que je l’ai poussé à la limite. Ça devient une ombre.