Françoise Hardy, qui a reçu un diagnostic de lymphome en 2004, n’est pas à son meilleur. Vous serez certifié et assisté.

Le cas de la chanteuse de 78 ans est évoqué dans les chroniques du magazine France Dimanche, qui se prétend affiliée et assistante.

Pour étayer son propos, l’hebdomadaire est basé sur les révélations de son fils, Thomas Dutronc, qui évoque un quotidien horrible.

« Honnêtement, c’est difficile », la chanteuse de 49 ans s’est révoltée en entrevue avec Pure Charts. Elle n’est pas en train de s’améliorer, et c’est horrible… Elle a besoin de prendre soin de quelqu’un.

« Sa vie n’est pas drôle, quoi! » « Le fils de Françoise Hardy est mort.

C’est pourquoi la chanteuse n’exclut pas l’euthanasie, une décision que son fils comprend bien.
Si elle voulait le faire, je comprendrais parce qu’elle était fatiguée, mais je ne crois pas qu’elle aurait le droit de s’en servir tant qu’elle n’aurait pas essayé les antidépresseurs, Avez-vous annoncé.
Mais grâce au soutien de son fils et de son clan, elle a peut-être l’occasion de s’en sortir.
La chanteuse avait déjà mentionné son état.

« Je ne peux plus manger normalement! Je ne peux plus vivre normalement! Je n’arrive plus à sortir avec mes amis.C’est absolument horrible, mais maintenant je vous assure qu’elle s’est confiée au microphone Flavie Flament dans « Nous avons fait sur la compatibilité RTL. »

J’ai réussi à me faire manger. Tant que je peux le faire, d’accord! Mais si les choses empirent, si je deviens si faible que je ne peux rien faire, j’envisagerai sérieusement l’euthanasie. Je ne peux pas rester comme ça à attendre la mort, parce que je ne peux plus vivre. Je ne peux plus faire les choses dont ma vie a besoin.