Laura Smet s’est enlevée de son lien instagram pour répondre à une malheureuse séparation, une mort qui lui a abîmé le cœur.

Il s’agit de celui de l’écrivain Christian Bobin , auteur de « la plus que vive » et « le très-bas ».
Il est décédé à l’âge de 71 ans , a avisé le 25 novembre 2022 sa maison, d’édition Gallimard.
Après la séparation de l’auteur né 1951, Laura Smet , qui se portée maintenant au théâtre dans la pièce « le principale de l’incertitude » , a commuté un vibrant message sur sa story instagram.
« Actuellement mon cher , je suis épuisé pour t’écrire. Tu verras dans ton aimé une lettre de certains page . Remplie de paix. Lis-la doucement. L’éclat de cette journée l’a écrite en mon nom. Il n’y est question que de toi et cedétente qui me m’arrivetoute fois que je tourne matête vers la tienne. Là-bas, à assez de kilomètres » , écrit-elle.

De l’écriture Christian Bobin, son publiciste Gallimard , a procuré des éclaircissements.
« En favorisant une écriture réduite, bientôt faite de notes courtes occupées sur l’essentiel comme dans un livret de créatrice, constamment de visions poétiques épaisses, évidage profondément de la psyché humaine, il approche des idées entières comme l’amour, le chagrin, le manque », a-t-il montré.