Pendant les vacances d’hiver, le prix du foie gras va certainement s’envoler. Les chiffres du Cifog sont inquiétants.
Les clients sont avertis que le coût du foie gras va augmenter de façon spectaculaire d’ici la fin de l’année. Il s’avère qu’une augmentation d’environ 25% est à craindre. Nous faisons le point sur nos possessions.
Pourquoi le foie gras coûte-t-il si cher ?
La triste nouvelle est arrivée juste à temps pour refroidir les ardeurs de ceux qui s’apprêtent à fêter la fin de l’année.

Le prix de ce mets de luxe va augmenter de 25%. L’information a été communiquée par le Cifog, le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras.
Selon ce dernier, l’achat de ce produit pendant les fêtes de fin d’année peut être très pénalisant pour le compte bancaire. L’augmentation du prix du foie gras a deux origines : la pandémie de grippe aviaire et l’inflation générale.
La France et de nombreuses autres nations européennes traversent actuellement une grave crise.
C’est pourquoi le gouvernement s’efforce depuis plusieurs mois de rétablir le pouvoir d’achat de la population. Le principal problème du foie gras est lié à sa fabrication.
Les entreprises qui manipulent la marchandise perdent en effet de l’argent. Elles doivent faire face à l’augmentation du coût des intrants (électricité, matières premières, etc.). Par conséquent, elles devront augmenter les prix afin d’atteindre le seuil de rentabilité.
La grippe aviaire a probablement contribué à cette hausse du prix du foie gras. C’est une raison majeure pour laquelle la production a tellement diminué ces dernières années. Plus de 40% de la production nationale a été réduite, selon les statistiques.
Cifog vérifie
Interrogé à ce sujet, le Cifog a fourni plusieurs justifications à la hausse du prix du foie gras. D’après ses explications, celle-ci est le résultat d’un certain nombre de limitations.
Le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras prévient que le secteur doit rebondir dans un contexte inflationniste sans précédent alors que la production devrait diminuer d’environ 30 à 35 % cette année et que les stocks ont déjà été largement utilisés l’an dernier.
Je poursuis en disant
Les précautions de biosécurité ont été renforcées pour éviter une nouvelle épidémie de grippe aviaire, ce qui ajoute à la hausse du coût de production global.
Avec la récente flambée des prix de l’énergie, ses dépenses ont augmenté de 30 % en seulement deux ans, et l’avenir est encore inconnu.
Et il faut savoir que la grippe aviaire a atteint la France. Cette dernière a dévasté non seulement le sud-ouest mais aussi les Pays de la Loire.
Plus de 20 millions d’oiseaux ont été tués à cause de cette maladie lors de la saison 2021-2022.
Pourtant, il existe un moyen de mettre la main sur du foie gras sans se ruiner.
On l’a surnommé « le foie gras du pauvre » en raison du coût de cette préparation. Ce mets délicat, fabriqué à partir de poulet de Bresse, est une alternative moins onéreuse au foie gras, de plus en plus cher.
Il n’y a pas que le foie gras qui peut coûter plus cher à l’approche de Noël. Il y a de fortes chances pour que la même chose se produise pour certains jouets. Les experts estiment que leur prix augmentera de 3 à 6 %.
Les mots d’un agriculteur
Quand les gens ordinaires ressentent les effets de l’inflation, les agriculteurs les ressentent aussi.
Ces derniers ont, en effet, du mal à donner des fruits. Beaucoup d’entre eux se sentent impuissants face à la diminution du rendement de leur travail.
Lionel Candelon, président de l’association des canards en colère, fait tout ce qu’il peut pour aider la cause.