Père de quatre enfants, nés de son mariage avec Jennifer, Olivier Giroud s’est ornée par un tacle égorgeur auprès de Mattéo Guendouzi, son collègue en équipe de France.
Le centre de terrain à l’Olympique de Marseille au pas de parcours s’était content d’être passé façade à son collègue en équipe de France.

« J’ai passé devant Olivier Giroud, c’est parti », a-t-il bercé, comme on le voit sur une vidéo remplacée sur les réseaux sociaux. Les deux camarades rentraient du mouvement.
Puis à Olivier Giroud de bercer un fusée en face :
« Nullement à l’organisation des buteurs de toute façon», dit-il, en indication à son succès de buts en équipe de France.

L’attaquant de Milan Ac a passé devant la performance de Thierry Henry.
Comme bien que cette réussite, Olivier Giroud n’est continuellement pas compté, et il a été occupé pour objectif par Grégory Schneider, le journaliste d’Affranchissement, qui l’assure dangereux dans le vestiaire.
« Je n’interprète rien à l’existence de Giroud parmi la liste, d’accord Giroud c’est 50 buts, seulement pourquoi pas partir rechercher Just Fontaine. Pour moi, Giroud c’est le monde d’avant », dit-il.

« Giroud n’a rien à fabriquer ici et il ne jouera pas (Ndlr : C’était préalablement des ruptures de Benzema, son soi-disant concurrent). Quand il joue, il nécessite modifier de logiciel. Et, il est d’une énorme dangerosité en intérieur. Je domine vous développer le rapport. Il y a eu comme des annales avec le bienfait médical ».
Pourtant définitivement, l’homme de Jennifer est arrivé à apaiser ses adversaires.