Ophélie Winter s’affaiblira après son retour « catastrophique » aux commandes de la machine de danse. Elle a pu compter sur le soutien du gendre de Michel Sardou.

« L’enregistrement de la machine de danse, le spectacle populaire qu’elle a donné dans les années 1990, a été la signature de son grand retour, » rapportait ce mois de décembre le magazine Public.
Pendant les enregistrements, l’artiste de 48 ans, qui passe une grande partie de l’année à la Réunion, ne serait que son ombre.

« Toute la pièce était horrible », a déclaré une source, affirmant que le partenaire de Julien Doréaurait eu du mal à trouver sa place et ses mots.
« Elle était toujours accompagnée d’une assistante de direction, elle avait du mal à trouver ses mots et nous avons dû retourner tous les lancements quatre fois. Le public n’en pouvait plus. Certains sont partis au milieu! Cette source a dit.

Dans ce contexte, il est assisté par le gendre de Michel Sardou, le photographe Jean-Marie Périer.
Il se souvient des insultes que j’ai subies dans les années 1990. Sa situation actuelle sera le résultat des attaques qu’il a subies à l’époque.
« Nous avons imaginé avec de nombreux artistes ce qu’ils allaient faire le premier jour de 2000, » a-t-il dit sur sa page Instagram. « Pour Ophélie, il s’agissait de suivre ses leçons de boxe pour continuer à se battre contre tous ces gens qui voulaient qu’elle soit belle, gaie, talentueuse et heureuse de vivre, la meilleure façon de la faire tomber par envie, qui comme tout le monde le sait, tellement de fois qu’elle a l’audace de réussir. »