Le gel et le laurier-rose

Le laurier-rose, contrairement à la croyance populaire, est sensible au gel, et particulièrement aux températures inférieures à -5 degrés Celsius.
Le laurier-rose gèle souvent par grand froid, avec des températures inférieures à zéro. Veuillez tenir compte de nos conseils pour sauver la situation.
Quels dégâts le gel a-t-il causés à vos lauriers-roses, le cas échéant ? Ne vous inquiétez pas ; avec quelques actions rapides, vous pouvez les remettre en état de marche. Ce post comprend également des conseils sur la façon de s’assurer que vos plantes survivent à l’hiver rigoureux.

Y a-t-il un moyen de savoir si le laurier-rose a gelé ?

Si la neige fait souvent peu de dégâts dans un jardin, le gel peut être désastreux pour certaines plantes. Regardez les feuilles du laurier-rose pour voir s’il a gelé : si elles sont molles, jaunes et tombent en morceaux, la plante a probablement succombé au froid. Ne perdez cependant pas espoir : même si le feuillage semble avoir été tué par le froid, la plante est peut-être encore bien vivante au niveau des racines.

Que peut-on faire pour faire revivre un laurier-rose gelé ?

Si votre laurier-rose a gelé, vous pouvez le dégeler en suivant les instructions suivantes :
– Procurez-vous une paire de sécateurs propres.
Débarrassez-vous des tiges carbonisées en les coupant à environ 15 centimètres du sol.
– Au printemps, une nouvelle croissance commence souvent.

Comment puis-je prévenir les dommages causés par le gel à mon laurier-rose ?

Dès que l’hiver commence et que les températures baissent, vous devez penser à prendre des précautions pour éviter que votre laurier-rose ne gèle. Si votre laurier-rose est en conteneur, il faudra le protéger du froid en le recouvrant d’un voile d’hivernage ou le déplacer dans un endroit lumineux, comme une véranda. Les pieds de l’arbuste doivent également être paillés.