Au RMC, où il intervient régulièrement, Daniel Riolo a fait appel à Emmanuel Macron, quelques jours après l’annonce de la retraite sportive de Karim Benzema. Mais cette fois, il a commandé la tête de Noël Le Graët, qu’il ne tient pas dans son cœur.

L’attaquant du Real Madrid, le lendemain de sa défaite contre l’équipe française en finale de la Coupe du Monde argentine, a annoncé qu’il partirait avec les Blues.
Cette décision, Noël Le Graët n’a pas hésité à la commenter.

« Je ne suis pas surpris qu’il n’ait pas participé à cette Coupe du monde, et il a probablement l’intention de se concentrer à 100% sur son club après plusieurs blessures mineures. » Avant de se rappeler la performance d’Olivier Giroud, qui est devenu un front enregistré à la date de sélection.
« Vous ne pouvez pas tout avoir », dit-il.

Daniel Riolo n’a pas apprécié ce voyage, qui présentera bientôt une enquête sur les raisons peu claires du départ de Karim Benzema.
Aujourd’hui, Emmanuel Macron s’interroge sur le président de Noël Le Graët, à la tête de la FFF depuis de nombreuses années.

« Je veux dire à Emmanuel Macron qu’au lieu de s’inquiéter de savoir si Deschamps devrait rester, il devrait s’inquiéter de savoir si Le Graët devrait partir », a-t-il déclaré au micro du RMC.
Ses remarques ont été commentées sur les médias sociaux.
Il a commenté sur Twitter : « Le Graet est le poison du football français, et ce depuis 1993 quand il a tué le football français en voulant obtenir la peau de Tapie. »