Mylène Demongot a perdu la vie à l’âge de 87 ans à cause d’un cancer péritonéal, dont elle a parlé en octobre dernier dans une interview avec France Dimanche.
L’attaché de presse a écrit : “C’est avec une profonde émotion et une grande tristesse que nous vous informons de la mort de l’actrice Mylène Demongeot le 1 décembre à l’âge de 87 ans.”
A propos de son combat contre le crabe, l’actrice en a parlé lors d’une interview avec France Dimanche, où elle a mentionné des traitements exténuants.

“Écoutez, ça ne va pas trop mal, peu importe ce qu’est un bon rhume – ce que vous voulez dans la saison! Par-dessus tout, j’expérimente un nouveau protocole pour traiter ce foutu cancer qui a été répété. Ayant à nouveau subi de nombreuses séances de chimiothérapie tout au long de l’été, j’étais si épuisé que j’ai demandé à mes médecins de tout arrêter. Vous leur avez dit que vous essayiez de me traiter, mais en même temps vous me tuez! Je ne pouvais pas faire plus “.

Les produits chimiques ont été arrêtés pour compter sur un grand professeur qui “a pratiqué l’immunothérapie”, qui s’est avéré être un “homme très célèbre dans cette affaire.”
“C’est un processus qui semble faire des merveilles – je connais au moins quatre personnes qui ont été complètement traitées pour cela – et surtout, il ne vous fatigue pas comme la chimiothérapie. Alors, je me coupe les doigts. Je veux que ça marche, arrête de rechuter tous les six mois. Parce que je jure que c’est insupportable! “.