Sophie Davant aurait vu l’une de ses nuits se transformer en cauchemar si elle avait participé à un joli récit avec William Leymergie. Un événement sur lequel Ici Paris revient, et en conséquence, la publication lui offre la une de son numéro daté du 30 novembre.

« Elle avait pensé à tout… Mais pas à ça. » La mère de deux enfants, nés de son mariage avec Pierre Sled, « ne pouvait rien faire pour éviter le drame » car elle était impuissante face au scénario.

Ici Paris reprend une confidence faite par Sophie Davant dans le dernier numéro de S, son magazine qui sort tous les deux mois.
Il est important de garder à l’esprit que même de brèves conversations et des allers-retours spécifiques avec les membres de la famille peuvent transformer des nuits autrement agréables en un véritable cauchemar, en particulier pendant les vacances qui marquent la fin de l’année. Cette situation inquiète beaucoup Sophie Davant.

Elle remarque dans son magazine : « J’ai trop de souvenirs de dîners qui sont partis en vrille à l’approche de certaines élections. »
Il y a des moments où elle rêvassait et planifiait tout sauf la conclusion de la soirée.
Quel est son meilleur conseil aux familles ?  » Dans ma famille, il y a des membres qui adhèrent à tous les courants imaginables (en excluant les extrêmes, bien sûr !). Je vais donc m’en tenir à mon point de vue, et je ne prendrai même pas la peine de tenter de vous persuader !  » …elle a dit.
Elle ne donne pas d’autres informations sur ces nuits où les choses ont mal tourné.