Charlène de Monaco était notoirement jalouse, ne portant pas dans son cœur Vanessa Paradis, qui était parfois présentée comme le béguin du Prince Albert. Il a également facilité le tournage d’un de ses films : L’Arnacoeur.

Ce film, réalisé par Pascal Chaumeil, sera diffusé le 5 décembre sur M6. La personne qui partage la vie de Samuel Benchetrit donne la réponse à Roman Doris et Vanessa Paradis. Il a été introduit en 2009.
Pendant le tournage, alors que le prince Albert de Monaco était déjà en relation avec Charlène de Monaco, il ferait tout pour faciliter son séjour en Principauté.

Le regretté Hugues Royer, le biographe de la chanteuse, a déclaré dans son livre « Vanessa Paradis, La Fray Historique » qu’il aurait admiré la star française. Il a d’ailleurs tout fait pour la rencontrer lorsqu’elle tournait une émission dans l’émirat en 1989, alors qu’elle avait 17 ans.
« Derrière les coulisses, se rappelle un témoin, Prince Albert avait demandé au réalisateur Gilles Amado de le présenter à Vanessa. » Il insista vivement : « Penses-tu à moi, Vanessa ?  »
20 ans plus tard, les licences « L’Arnacœur » ont été obtenues en un temps record. Elles seront liées à l’ancienne présence de Johnny Depp.

« Les autorités monégasques ont été bienveillantes envers toute l’équipe de tournage, rendant leur travail aussi facile que possible, leur permettant notamment de tourner dans les casinos ou ailleurs où les caméras ne sont pas toujours faciles à insérer. Effet Vanessa Paradise ? « .
Charlène de Monaco ferait mieux d’être prudente.