Il y a quelques années, Renaud avait traversé une période difficile de sa vie. Michel Polnareff s’était alors moqué de lui, et il l’avait bien pris. Par ailleurs, le Phénix a pu compter sur le soutien de Benjamin Biolay.

Ce soir, le chanteur et acteur, âgé de 49 ans, sera présent dans Quotidien, qui est une émission proposée par Yann Barthès sur TMC.

Par ailleurs, il n’a pas évité une question sur le désaccord qu’il a eu avec Michel Polnareff. Selon lui, les désaccords entre les deux musiciens remontent à l’année 2020, lorsque le chanteur lyonnais, ainsi que Calogero, ont protesté contre le comportement de leur collègue auprès du responsable d’un studio situé à Bruxelles. Ce dernier estime d’ailleurs que cette action est à l’origine de la brouille entre les deux artistes.

“Il n’était pas du tout cool avec mon studio préféré au monde, qui est situé à Bruxelles et qui s’appelle Studios ICP. John, le directeur de la société, est quelqu’un qui se préoccupe vraiment du bien-être des artistes. Il a admis que l’autre homme était assez cruel.

En fait, une confrontation a eu lieu en 2016 après que Michel Polnareff a fait une remarque avilissante sur Renaud, qui traversait une période difficile en raison de ses problèmes de santé. À l’époque, Renaud traversait une période difficile. Il faisait son chemin de retour vers la lumière, un pas après l’autre.

“Pour moi, Renaud, c’est un véhicule”, telle était l’accroche qui avait propulsé le chanteur à la chevelure unique au micro d’Europe 1. Renaud avait répondu par une réplique.

“Polnareff, je pense que les gens en ont un peu marre, si j’en juge par le nombre de lieux de ses concerts, qui sont annulés à tout bout de champ, et ses ventes de disques, qui sont supérieures à la moyenne, avait-il lancé. J’ai déjà 380 000 précommandes. Le clip de la chanson “Toujours debout” a été vu cinq millions de fois sur YouTube. C’est génial”.

Benjamin Biolay est un autre de ceux qui se sont indignés.

“C’est assez puissant. Mais je suis aussi coupable de faire des commentaires sur d’autres personnes qui peuvent être considérés comme irrespectueux. Concernant la discussion de M.

Polnareff sur Renaud, je ne suis pas en mesure de porter un jugement. Je n’ai d’autre choix que de lui suggérer qu’il devrait, à tout le moins, éprouver un certain niveau de remords ou écrire une lettre d’excuses.

En outre, cela jette le discrédit sur M. Polnareff, qui est une personne très éminente.