L’équilibre d’Hugo Lloris aurait basculé suite à une roquette d’Antoine Griezmann, qui lui aurait reproché son manque apparent de soutien de la LGBT. Pourtant, le manager du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, a affiché son soutien au capitaine des bleus.

“Vous ressentez un peu de gêne ? C’est possible, mais probablement pas. J’ai clairement dit qu’ils peuvent compter sur ma loyauté et mon soutien, où que je sois dans le monde. D’un autre côté, je gagne ma vie en tant que joueur de football professionnel. Lorsque ma nation m’envoie concourir, je le fais avec honneur. Tout mon amour et mon admiration sont avec eux” a déclaré Antoine Griezmann.

Ces propos ont été perçus comme un coup de gueule contre Hugo Lloris, qui a refusé de représenter la France en arborant le bracelet arc-en-ciel.
“Mon point de vue sur la question est identique à celui du président (Noël Le Graët) à bien des égards. Nous attendons des visiteurs en France qu’ils respectent nos lois et apprécient notre patrimoine s’ils veulent rester parmi nous. Lorsque je me rends au Qatar, j’ai l’intention de faire de même. Même si je ne suis pas d’accord avec eux, je traiterai leurs opinions avec le respect qui leur est dû ” Selon ses propos.

Nasser Al-Khelaïfi, dans une interview accordée à L’Equipe, a salué ce commentaire après avoir été rappelé que d’autres équipes ont organisé des manifestations sur le thème des droits de l’homme tout au long du tournoi.

Le président du Paris Saint-Germain se souvient d’une déclaration du propriétaire du club, l’émir du Qatar. Il demandait seulement à pouvoir vivre en paix dans sa propre culture.
“Quand on est à Paris, on traite tout le monde avec le plus grand respect. On devrait laisser la politique en dehors du sport, à mon avis ” Il a développé, puis a exprimé sa reconnaissance à Hugo Lloris pour son franc-parler.
“J’apprécie qu’Hugo Lloris dise de telles choses. Sans aucun doute, il a raison. En d’autres termes, la Coupe du monde est une bonne excuse pour s’amuser. Si chacun lance son propre mouvement de protestation indépendant, l’unité sera perdue. Pour que le football réussisse, “Selon le président du PSG.