Augmentation des pensions début 2023, on vous dit tout !

21-augmentation-des-pensions-debut-2023-on-vous-dit-tout

Les pensions sont revalorisées en janvier, comme chaque année. Ce mois de janvier ne sera pas différent. Par conséquent, nous pouvons anticiper que les pensions seront revalorisées pour être plus en phase avec l’inflation.

Malgré le fait que les pensions ont reçu 1,1 % en janvier de cette année et qu’elles semblaient être comblées en juillet. En effet, les pensions ont bénéficié d’une revalorisation de 4% dans le cadre de la législation sur le pouvoir d’achat.
En conséquence, le montant total de la revalorisation des pensions pour cette année reste de 5,1%. Ce qui n’exclut pas une nouvelle hausse dès le mois de janvier de l’année prochaine. Tout est expliqué ici.

Une nouvelle hausse des pensions

L’annonce a été faite. Une nouvelle évaluation du programme de retraite de base entrera en vigueur en janvier de l’année prochaine. Selon les informations fournies, il y aurait une dévaluation de 0,8% au 1er janvier. Il s’agit d’une méthode permettant de rester indexé sur l’inflation. Il s’agira donc de la troisième réévaluation en un an.

En effet, au début de l’année, une revalorisation de 1,1% des pensions du régime de base a été mise en place. Cependant, lorsque la situation s’est dégradée en raison de l’inflation galopante, une deuxième semblait s’imposer.

L’administration a rapidement compris que l’inflation n’était pas prête de disparaître. Il fallait donc revaloriser et aider les Français les plus modestes. En juillet, il a été déterminé que les pensions de retraite seront augmentées de 4 %. Cela indique que l’augmentation globale pour 2022 sera de 5,1 %.

Il y a plusieurs avantages.

Cependant, ces innombrables augmentations n’ont clairement pas été vaines. En effet, ces politiques ont aidé environ 14 millions de personnes âgées. Ils pourront profiter d’une nouvelle hausse tout au long du mois de janvier. C’est d’ailleurs ce qui avait été promis il y a quelque temps. En effet, les pensions devraient être indexées sur l’inflation et donc réévaluées au début de chaque année.

La réévaluation des prestations de retraite ne sera apparente sur le compte bancaire des bénéficiaires qu’en février prochain. Pour l’obtenir, il faut rester membre de la Cnav, de la Cnracl, du SRE ou du Cnavpl. Ainsi, pour une pension de 1 000 euros, cela équivaut à une augmentation de 8 euros.

Cependant, les pensions de base ne sont pas les seules à bénéficier d’une hausse. En effet, les retraites complémentaires, qui n’ont pas été touchées par les deux dernières revalorisations, vont connaître un coup de pouce.
Ainsi, le régime Agirc Arrco déterminera le taux et la revalorisation au début du mois prochain. Les bénéficiaires apprécient cette décision, même si le taux de revalorisation reste inférieur au taux d’inflation de 5,6%.

Les pensions seront augmentées.

En effet, ces dernières ne doivent pas dépasser l’évolution des salaires, sous peine de faire échouer le régime. Le salaire moyen semble avoir augmenté de 4,82%.
Cela vient s’ajouter à l’inflation de 0,1% prévue pour 2021. Toutefois, les partenaires sociaux ont prévu une marge d’erreur supplémentaire de 0,2 %.
Ainsi, avec la revalorisation de janvier prochain, cela revient à une revalorisation de 5,9% sur un peu plus d’un an pour les régimes de base. Selon les données de l’INSEE, l’inflation semble être de 5,6% en septembre par rapport à l’année précédente. Par conséquent, diverses augmentations ont déjà eu lieu pour ce régime et le complémentaire.

Le 9 septembre, les pensions de base ont été augmentées de 4 %. Le 28 septembre, les hauts fonctionnaires ont reçu la même augmentation. Le 29 septembre, la même augmentation sera appliquée aux agents de la fonction publique hospitalière. En revanche, le 1er novembre, nous découvrirons les 5,12% pour les retraites complémentaires Agirc Arrco. Enfin, le 0,8 % pour le régime de base sera mis en œuvre en janvier de l’année prochaine.

Les bénéficiaires de la nouvelle revalorisation

La prochaine revalorisation de janvier aura le même objectif que les précédentes. Elle permettra aux pensions de continuer à être liées à l’inflation, et donc au coût de la vie.
Quelques conditions doivent être  pour voir cette hausse de 0,8 % sur votre compte bancaire en février prochain.

Vous devez être affilié à la caisse nationale d’assurance vieillesse, à la caisse nationale des travailleurs des collectivités locales, au service des pensions de l’État ou à la caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page