La production de riz dans le monde a considérablement diminué ces derniers mois. En conséquence, cet aliment est sur le point de disparaître des rayons des magasins. Mais comment ? C’est ce que nous allons voir maintenant.

Vers une pénurie de riz ?

En effet, le Syndicat de la Rizerie Française s’inquiète d’une baisse significative de la production mondiale. Un nouveau signal d’alarme qui pourrait avoir un impact sur la consommation française. Depuis le début de l’année, la production mondiale de riz est en chute libre. On s’inquiète d’une nouvelle pénurie.

C’est un gros chiffre !

Comme on le voit avec l’huile et la moutarde. Par ailleurs, le syndicat français du riz prévoit que les problèmes viendront entre février et mars. La nouvelle date de récolte.
Il faut savoir que la France importe pas moins de 240 000 tonnes de riz pour répondre à la demande intérieure. Or, cette année, c’est tout le système d’approvisionnement alimentaire mondial qui est perturbé. Par conséquent, même s’il n’y a pas de pannes majeures, il y aura d’importantes ruptures d’approvisionnement.

Le réchauffement climatique est la première cause de cette pénurie !

Pourquoi cette situation est-elle grave ? Tout simplement à cause du réchauffement climatique. Continuez à lire pour tout savoir. L’Inde et le Pakistan, les deux principaux pays producteurs de riz basmati, ont perdu 250 000 tonnes de riz.
Et quand on sait que ce type de cuisine, dite basmati, représente 45% de la consommation des grandes et moyennes surfaces en France… Alors on se dit que c’est difficile, voire extrêmement compliqué. Il est vrai que les deux nations, l’Inde et le Pakistan, s’efforceraient de favoriser au maximum leurs populations. C’est bien sûr tout à fait naturel.

Par ailleurs, l’Inde a établi un certain nombre de limitations en septembre. La restriction des exportations de riz brisé, notamment. En Chine, il s’agit d’un aliment utilisé pour nourrir le bétail. Cependant, en imposant des taxes douanières de 20% sur les exportations de riz blanc et de riz brun (complet). Les prix ne manqueront pas d’augmenter à la suite de cette mesure.

5,3 kg de riz par an !

En raison de la baisse de la production mondiale, les prix devraient augmenter. Malheureusement, cette tendance sera exacerbée par la flambée des prix du blé et du maïs provoquée par le conflit en Ukraine. Cependant, depuis le 1er septembre, les taxes douanières européennes sur le riz cargo ont augmenté (de 30 à 65 euros par tonne).
Si une pénurie de riz s’installe, les Français ajusteront sans doute leurs habitudes. Il faut savoir que nous utilisons 5,3 kg de riz par an, selon le ministère de l’Agriculture. De plus amples informations seront fournies dans les articles suivants. A venir…