Les titulaires de comptes CPF sont mis en garde par l’UFC-Que Choisir de ne pas renoncer à leurs droits lors de leur retraite.

21-les-titulaires-de-comptes-cpf-sont-mis-en-garde-par-lufc-que-choisir-de-ne-pas-renoncer-a-leurs-droits-lors-de-leur-retraite

Les travailleurs qui approchent de la retraite devraient utiliser leurs prestations de formation CPF avant qu’elles n’expirent.
Les avantages des comptes CPF sont régulièrement évoqués. Cependant, on oublie souvent qu’un travailleur retraité n’a plus accès à ces avantages. En effet, si un salarié part à la retraite avant d’avoir utilisé ses points, il perdra les fonds accumulés. Ils peuvent atteindre jusqu’à 500 € par an pour ceux qui travaillent à mi-temps ou plus. Et tout cela sous un plafond global de 5 000 euros. Mais ce n’est pas la fin de nos déboires financiers. Il ne peut certainement pas se permettre d’aider un parent ou un collègue de travail avec ces sommes. Ou de se faire donner une somme d’argent en échange de celles-ci. Pour cette raison, tout ce qui reste sur votre compte CPF après votre retraite sera perdu à jamais s’il n’est pas utilisé. Découvrez les tenants et les aboutissants ici même !
Révoquer tout accès à votre compte CPF
Les entreprises ne sont pas tenues de respecter cette règle de perte de droits. Pourtant, en vertu des règles en vigueur actuellement, aucune de ces options n’est envisageable. De plus, cette réglementation concerne toutes les personnes qui atteignent l’âge de la retraite à taux plein. Plus de six retraités sur dix, si l’on en croit le dernier sondage sur les motivations de la retraite, le font pour ces raisons.
Cette directive est fondée sur une prémisse simple que vous devez comprendre pour protéger vos droits sur votre compte CPF. Sans « objectif professionnel », un retraité est obligé de poursuivre des études menant à un titre tel qu’un certificat ou un diplôme. Il n’a donc « plus besoin de s’adapter au marché du travail ». C’est en tout cas ce que dit le site Moncompteformation.gouv.fr, qui fait autorité en la matière.
Avant de pouvoir prendre sa retraite, il faut agir.
Il n’y a qu’un seul moyen de conserver intacts les droits et avantages de votre compte CPF. Vous devez agir avant d’être contraint de prendre une retraite anticipée. Commencez à penser aux grandes choses dès maintenant et encaissez vos prestations pendant que vous le pouvez encore. Vous pouvez le faire facilement en vous connectant à votre compte privé sur Moncompteformation.gouv.fr. L’étape suivante consiste à vous inscrire à un programme de formation qui vous intéresse. Votre compte CPF peut être utilisé pour payer l’un des nombreux programmes de formation approuvés. Il peut s’agir de tout, depuis l’apprentissage d’une nouvelle langue jusqu’à l’obtention d’un certificat pour conduire un bus scolaire, voire même la culture de vos propres légumes.
Ne perdez donc pas de temps et consultez le site pour trouver un cours qui vous intéresse. Cependant, les démarcheurs doivent faire preuve de la plus grande prudence. Selon toute vraisemblance, vous avez déjà été contacté par téléphone, par courriel ou par SMS pour obtenir des informations importantes sur votre compte CPF et vos droits en tant que membre du CPF. Cependant, la loi nouvellement établie par les parlementaires s’oppose directement à cette méthode. Ne vous laissez pas duper ; encaissez vos points dès maintenant.
Perte irrévocable des privilèges même si vous trouvez un emploi ?
Le désir de retrouver son ancienne activité professionnelle n’est pas exclu sous prétexte que l’on est à la retraite. Et tout cela dans le cadre de la structure actuelle emploi-retraite. Dans ce cas, on peut commencer par se demander si l’on a le droit d’utiliser les privilèges associés au compte CPF. Il existe deux possibilités, chacune d’entre elles variant en fonction des spécificités de votre parcours professionnel et de vos objectifs de retraite. Ainsi, si vos pensions ont été calculées au taux maximum, vous vous trouvez dans le contexte d’une combinaison « déplafonnée » ou « illimitée » du travail et de la retraite. Par conséquent, vous n’êtes plus en droit de faire usage des avantages que vous avez acquis dans le passé par le biais de votre compte CPF.

En revanche, vous entrez dans un régime de travail et de retraite « plafonné » ou « limité » si vos pensions n’ont pas été calculées au taux plein. Dans ce cas, vous pouvez utiliser vos droits de formation accumulés avant votre départ à la retraite pour gagner encore plus de prestations. Mais il y a un piège à ne pas négliger ! Reprenez le travail et gagnez de l’argent. Vous pouvez le faire avec un emploi actuel ou précédent. Par conséquent, il est hors de question de retrouver un emploi, même dans une petite entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page