Les internautes se sont indignés après avoir découvert le tout nouveau reportage de l’émission Zone interdite.

Selon Ophélie Meunier, le rapport est litigieux et vise à mettre en garde plutôt qu’à pousser. Le document est intitulé Familles d’accueil et hôtels sociaux : le scandale grandissant des enfants placés. La chaîne a voulu exposer le quotidien de 10 000 adolescents qui sont aujourd’hui gardés dans des motels insalubres, sans éducateurs ou avec des éducateurs surchargés. Les épisodes horribles sont entrecoupés par la mort d’un bambin de deux ans. Tous les spectateurs sont choqués, et à juste titre.

Les internautes sont décontenancés par Zone Interdite.

Dans une interview accordée à TV Mag, la présentatrice Ophélie Meunier revient sur les éléments qui ont poussé la chaîne à tourner cette enquête. Elle était bien consciente des problèmes que cela allait causer. « Les familles d’accueil et les foyers devraient être correctement contrôlés, tout comme les éducateurs. » Des projets d’éducation devraient être mis en place. La collaboration entre l’État, les départements et les associations sera également améliorée. Cependant, le travail est énorme. Notre objectif est de faire des vagues, d’avoir un impact sur la question pour que les choses se passent.

C’est le travail des journalistes, et Zone Interdite a su mettre à la une un sujet d’actualité qui devrait nous interpeller tous. Parce que les jeunes d’aujourd’hui deviendront adultes demain, ils sont l’avenir de la France. Il est insupportable d’abandonner des milliers d’entre eux par manque de moyens. Le gouvernement doit prendre des mesures. C’est indispensable.

Une série de zones interdites stupéfie les internautes.

Les téléspectateurs sur Twitter ne comprennent pas. Ils expriment leur confusion par écrit. Ils affirment que le système est défaillant et inopérant. De l’autre côté, si vous les aimez trop, on vous les enlève. » Surtout, ils sont abasourdis par les propos d’un directeur, interpellé après la mort d’une fille de deux ans. Ils ont laissé éclater toute leur rage lors de la diffusion de cette scène.

Il faut juste faire une enquête avant d’avoir un enfant. C’est une éclipse lunaire. Zone Interdite, j’espère que M6 a produit un rapport après l’enquête » ; « Mme Vierez, vous êtes à vomir. Nous parlons d’un jeune qui est mort à cause de votre négligence ».

Un scandale qu’il faut aborder.

Un internaute réfléchit à la situation et la compare à celles des maisons de retraite. Vous vous souvenez de l’histoire d’une société qui maltraitait les retraités au point que certains périssaient dans des conditions déplorables ? Ceux qui sont encore en vie sont seuls, affamés, et rarement entourés. Tout cela au nom de l’économie.
« Le scandale de la protection de l’enfance est venu après l’affaire des maisons de retraite ». Mais où va cette nation ? C’est une tragédie pour tous ces groupes qui s’attaquent aux créatures les plus faibles comme des monstres… C’est un déshonneur criant pour tous ces incompétents mortels. »

Les internautes ne peuvent rester silencieux et partagent leur angoisse et leur indignation. Il n’y a rien là. Ces jeunes et ces jeunes gens ont été entièrement abandonnés et obligés de se débrouiller seuls. Des enfants sont retirés de foyers aimants, et pourtant des pédophiles sont toujours en liberté ? ».

Il faut maintenant espérer que l’activité des journalistes servira la cause. Non pas pour blâmer les acteurs du secteur (qui font du mieux qu’ils peuvent avec les ressources dont ils disposent), mais pour améliorer le système. Pour améliorer l’efficacité. Pour sauver les enfants qui sont nés dans des circonstances que beaucoup de gens ignorent. Les enfants d’aujourd’hui peuvent devenir des personnes extraordinaires demain s’ils sont aimés et pris en charge.