Avez-vous déménagé récemment, ou vous apprêtez-vous à déménager prochainement ? Avez-vous déjà eu un abonnement dont vous n’avez plus besoin parce que, par exemple, vous êtes passé d’un chauffage au gaz à un autre mode de chauffage ou l’inverse ? Si c’est le cas, vous pourriez vouloir l’annuler.
Il existe de nombreuses raisons différentes pour lesquelles vous pourriez vouloir changer de fournisseur de gaz ou d’offre, mais quelles que soient ces raisons, il est important d’examiner toutes les options possibles afin de prendre une décision éclairée sur celle qui sera la plus adaptée à vos besoins et à vos finances.
CONSIDÉREZ VOS BESOINS AVANT DE CHOISIR LE FORFAIT GAZ QUI VOUS CONVIENT LE MIEUX.
Lorsque vous vous inscrivez auprès d’un fournisseur de gaz, la première chose à faire est de déterminer quels sont vos besoins. Voici la procédure à suivre :
– La première étape consiste à calculer votre consommation annuelle de gaz naturel. Pour le découvrir, vous devez consulter vos dernières factures de gaz et en calculer une moyenne. Vous pouvez faire une simulation en ligne ou avec l’aide d’un consultant si vous n’en avez pas parce que c’est la première fois que vous allez utiliser du gaz, ou si vous en avez mais qu’elles ne reflètent plus la réalité parce que, par exemple, vous avez investi dans une chaudière à gaz. Dans ces deux cas de figure, vous n’avez pas de données historiques à utiliser. Le conseiller pourra vous fournir une estimation de votre consommation potentielle sur la base des appareils fonctionnant au gaz que vous comptez utiliser. Ensuite, vous devez vous demander si vous avez besoin de l’assistance du service clientèle ou non. Si vous êtes familier avec la technologie, vous pourrez peut-être obtenir ce dont vous avez besoin auprès d’un fournisseur en ligne. Vous devez réfléchir au type de service à la clientèle que vous souhaitez offrir, en tenant compte de vos propres goûts. – En outre, il est essentiel que vous établissiez clairement vos attentes en termes de responsabilité environnementale de la compagnie de gaz à laquelle vous faites appel. Le marché est saturé d’offres incontestablement plus abordables, mais dont le but premier n’est pas de protéger l’environnement de quelque manière que ce soit.
AVANT DE PRENDRE UNE DÉCISION, ASSUREZ-VOUS DE BIEN COMPRENDRE TOUS LES ÉLÉMENTS DE LA FACTURE.
En ce qui concerne le mode de facturation, la procédure suivante est normalement suivie, quelle que soit l’offre :
– Une projection des coûts liés à votre utilisation qui seront encourus de façon récurrente.
– À la fin de l’année, vous recevrez une facture de régularisation dans laquelle une comparaison sera faite entre votre utilisation réelle et votre utilisation prévue. Ainsi, si vous avez moins consommé, vous serez remboursé des kilowattheures non utilisés ; mais, si vous avez consommé plus, vous devrez payer la différence.
Il est essentiel de savoir que la facture de gaz, indépendamment de l’offre ou du fournisseur, est composée de divers éléments qu’il faut être en mesure de comprendre. Ces composantes sont les suivantes :
1. Le prix du kilowattheure de gaz : ce prix peut varier en fonction du fournisseur, mais dans certains cas, il peut aussi dépendre de la région dans laquelle vous résidez. Conformément à la procédure qui vient d’être décrite, le coût total de la facture est calculé en multipliant ce prix par le nombre de kilowattheures réellement utilisés.
2. Le prix de l’abonnement au gaz est le même chaque mois ; ce prix ne change pas. C’est votre fournisseur de gaz qui décide du prix de votre abonnement.
3. Le prix de l’essence est soumis à la même taxation chez tous les fournisseurs. Lorsque l’on combine le coût des kilowattheures utilisés et le prix de l’abonnement, on peut parler du prix total qui inclut toutes les taxes. Le taux de taxation est d’environ 25 %.
LES DIFFÉRENTES OFFRES DE GAZ
Il existe plusieurs types d’offres, à des prix différents. EDF propose des offres de gaz simples, exemptes d’obligations contractuelles. Elles sont conçues pour répondre non seulement à vos besoins et à vos habitudes, mais aussi à votre degré d’intérêt pour l’environnement. Voici les différentes formules qui ont été proposées :
– Avantage Gaz : Avec ce calcul, le prix du kilowattheure (kWh), hors taxes, est bloqué pendant 4 ans et 1 mois. Cela permet d’éviter les mauvaises surprises en cas d’augmentation du tarif du gaz. C’est un contrat qui n’impose aucune obligation de durée à l’une ou l’autre des parties.
– Avantage Gaz Durable : le prix du kilowattheure (kWh), hors taxes, est ici aussi fixé pour 4 ans et 1 mois. Toutefois, en choisissant cette formule, vous avez la certitude que les émissions de CO2 liées à votre consommation prévisionnelle de gaz seront compensées. Cette compensation prend la forme d’un soutien financier à des initiatives qui visent à éliminer ou à réduire les émissions de gaz à effet de serre.