La décision de vendre des articles d’occasion est une décision importante pour Zara.

30-la-decision-de-vendre-des-articles-doccasion-est-une-decision-importante-pour-zara

Face à l’inflation galopante, les gens semblent prêts à modifier leurs habitudes de consommation. Et il est clair que Zara le sait.
Zara a captivé les fashionistas du monde entier avec ses collections chics et sa sophistication sans effort. Sa réputation d’incontournable pour les fashionistas et les chasseurs de bonnes affaires est bien méritée. Pourtant, la crise a eu un certain nombre d’effets notables dans le secteur du prêt-à-porter, comme dans d’autres. Tout d’abord, suite au COVID, de nombreux consommateurs préfèrent désormais faire leurs achats en ligne. Par conséquent, les marchés en ligne tels que SHEIN ont conquis une part importante du secteur. D’autre part, un certain nombre de personnes ont récemment pris conscience des problèmes environnementaux. L’achat de nouveaux vêtements devient inutile face à la hausse des prix et aux préoccupations liées au changement climatique. Les gens sont prêts à acheter des articles usagés afin d’économiser de l’argent et de réduire leur impact sur l’environnement. Zara a anticipé ce changement…

Le triomphe de l’occasion en 2022

De nos jours, s’habiller semble être une décision morale et même politique. Les produits à bas prix sont devenus de plus en plus courants ces dernières années. Des enseignes comme H&M et Zara ont fait de leur mieux pour reproduire les looks des créateurs haut de gamme à des prix abordables.

En essayant d’économiser de l’argent, la qualité est souvent sacrifiée. De nombreux consommateurs ont donc commencé à éviter la mode rapide. Quelle en est la cause ? Des processus de fabrication et de transport dommageables pour l’environnement. Si certains se lamentent sur le sort des ouvriers des usines asiatiques qui fabriquent nos vêtements, ils ne le font qu’à titre d’observation. En réponse à ces nouvelles préoccupations, Zara a réorganisé sa stratégie commerciale.

De nombreuses entreprises, et pas seulement Zara, font des efforts en matière d’écologie.

L’influence de l’industrie textile sur l’environnement est un sujet brûlant depuis quelques années. Les acheteurs s’intéressent aujourd’hui davantage à l’origine et au processus de fabrication d’un produit. Certains hésitent désormais moins à mobiliser le public en cas de crise. Certaines grandes entreprises dans ce domaine, comme H&M, ont déjà fait des efforts pour adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement. Le conglomérat suédois prévoit de fabriquer des vêtements en utilisant des matériaux usagés.

Zara, quant à lui, semble s’inspirer du marché du vintage. Pour l’instant, la plateforme ne sera disponible qu’au Royaume-Uni. Il est possible que ce concept soit adopté dans d’autres pays.

Pour l’instant, l’idée est simple. Au cas où vous vous poseriez la question, oui, vous pouvez revendre vos achats Zara. Le nom de la société leur sert de plateforme pour faire connaître leurs produits et entrer en contact avec des clients potentiels. Ils doivent néanmoins s’assurer que le produit est livré en toute sécurité. Les consommateurs à la recherche d’antiquités authentiques peuvent se réjouir de cette évolution.

Cependant, il existe un risque que ce nouveau magasin Zara ne fasse qu’imiter des sites existants et rentables comme Vinted. Le marché de l’occasion proposé par Zara ne comprendrait, en fait, que les produits de l’entreprise. Par conséquent, les acheteurs et les vendeurs qui s’appuient sur le label seront soumis à d’importantes restrictions. En raison de son caractère limité, cette industrie Internet pourrait tout aussi bien échouer.

Quelle que soit la situation, la décision de Zara est révélatrice des profonds changements qui se produisent chez les consommateurs et les entreprises. Les services d’abonnement et de location sont en plein essor et remettent en question les modèles de vente au détail traditionnels. Ainsi, suivant les traces de Netflix, des entreprises comme Del Arte ou Decathlon proposent désormais des formules d’accès ou de location illimités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page