Le prince Albert de Monaco est un soutien sans faille pour Charlène de Monaco, soignée pour épuisement mental et physique en Suisse. Sa crainte serait le divorce, et l’éventuel éloignement de ses jumeaux, Gabriella et Jacques.

Dans la famille princière monégasque, il y a un précédent : la propre mère du prince Albert de Monaco, qui a quitté le Rocher en raison des escapades extraconjugales de son mari, le regretté prince Rainier.
Durant leur relation, il aurait multiplié les virés nocturnes et les escapades amoureux.

D’après l’auteure de «Une Américaine à Monaco, la princesse Grace avait quitté le Rocher pour poser ses valises à Paris avec ses enfants.
Dans la capitale, elle aurait mené une vie presque normale, « faisant des achats à la Samaritaine et aux Galeries Lafayette, certes avec un turban et des lunettes noires, emmenant Caroline voir un film des Monty Python au cine?ma de quartier, déjeunant au Plaza Athe?ne?e ou a? la brasserie Lipp ».

À l’époque, la princesse Stéphanie de Monaco aurait été scolarisée à Paris, alors qu’initialement, ses études devaient être suivies sur le Rocher.

D’après le magazine Star, repris par le Soir Mag, Charlène de Monaco aurait aussi envisagé quitter le Rocher. Elle ne portait d’ailleurs pas son alliance le 8 novembre à son retour à Monaco après un insolemment de plusieurs mois en Afrique du Sud pour raison de santé.

« Star » l’affirmer seule, isolée en Principauté et tourmentée par la solitude et les infidélités présumées du Prince : « Elle divorcerait et retournerait
en Afrique du Sud s’il n’y avait pas d’enfants. ».