Augmentation des pensions : ce qu’il faut savoir sur les pensions de base et complémentaires !

Après l’augmentation de la pension de base, c’est maintenant le tour des pensions complémentaires…

L’année est encore difficile. Le gouvernement ne pouvait pas rester immobile face à l’inflation. Alors, pour aider les Français, il a proposé un projet de loi appelé Pouvoir d’achat, qui concerne vos pensions de retraite.

Ainsi, de nombreuses allocations, comme les pensions de retraite, ont eu droit à une augmentation de 4 %.
Mais il est maintenant temps que les pensions complémentaires soient elles aussi augmentées. Tout est expliqué ici.

Les compléments de pension

Contrairement au régime de retraite de base, l’État n’a pas son mot à dire sur le montant des retraites complémentaires. Celles-ci sont servies par l’Agirc Arrco et peuvent être revalorisées chaque année.

Toutefois, le régime complémentaire est revalorisé en novembre, contrairement au régime de base, qui est revalorisé au début de chaque année.
Cela signifie que les retraites complémentaires vont connaître une augmentation intéressante dès le mois prochain.
Pour l’instant, il ne semble pas que le taux précis de la hausse ait été déterminé. Il faudra attendre le 6 octobre pour en avoir le cœur net. Toutefois, il semble qu’une hausse minimale de 5,1% soit prévue.

Cela permettrait aux régimes de base d’être augmentés au même rythme tout au long de l’année.

En effet, les retraités du régime de base ont obtenu 1,1% en janvier, en plus des 4% en juillet. Ainsi, Agric Arrco base ses régimes complémentaires sur le taux d’inflation moyen anticipé publié par l’INSEE.

Ensuite, il y a l’indice d’évolution des salaires. Chaque année, l’organisme fixe le taux de revalorisation en fonction de la moyenne de ces deux paramètres. En effet, il faut faire attention aux salaires car les pensions ne doivent pas augmenter plus vite que les salaires.

Le montant est calculé.

Il existe de nombreuses distinctions entre la retraite de base et la retraite complémentaire. Tout d’abord, l’organisme qui les verse. Le montant des pensions complémentaires est déterminé par le nombre de points acquis pendant les années de travail.
En général, ces derniers semblent être revalorisés au 1er novembre. L’an dernier, le gain était de 1 %.

Bruno Le Maie a particulièrement insisté sur ce dernier point. Il a fait remarquer que la revalorisation des retraites complémentaires relève de la responsabilité des partenaires sociaux.

Toutefois, pour cette année, la réévaluation pourrait avoir lieu ce mois-ci. En effet, les partenaires sociaux doivent se réunir le 6 de ce mois pour discuter du taux de revalorisation. Par conséquent, l’augmentation prévue semble se situer entre 4,9 % et 5,2 %.

Le plan fondamental

En effet, ce dernier a pu faire passer une loi qui lui a permis d’obtenir une augmentation de 4 %.
Malgré le fait que cette croissance semble être condamnée. Les personnes ayant une pension plus importante semblent obtenir plus d’aide que celles ayant une pension moins importante.

Cela semble inhabituel, puisque les personnes ayant des pensions plus faibles semblaient avoir besoin d’une plus grande assistance.

Cependant, l’augmentation de 4 % de la pension semble être appréciée. Même s’il ne s’agit que de 60 euros de plus par mois pour une pension de 1 200 euros.
Néanmoins, en ces jours d’inflation, c’est un sursis bienvenu. Cependant, des hausses plus importantes sont sans doute à venir.
En effet, le gouvernement propose déjà de consacrer 0,8 % supplémentaire en janvier prochain pour lutter contre les pressions inflationnistes persistantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page