S’il est une personnalité qui est bien plus que touchée par les ennuis actuels de Florent Pagny, ce serait sans doute Béatrice Dalle. Le chanteur était un peu son ange gardien. Ils se connaissent depuis leurs débuts dans le métier, et ont été confrontés aux mêmes galères.

De leurs liens indéfectibles, il en a été question dans les colonnes du magazine Ici Paris. C’était avant que le coach de The Voice ne soit diagnostiqué avec le cancer des poumons contre lequel il se battra dans les prochains mois. Florent Pagny aurait de très grandes chances de s’en sortir, même s’il y a toujours cette part pénible d’incertitude avec cette maladie sournoise.

À l’époque de sa rencontre avec Béatrice Dalle, le chanteur faisait « la tournée des boites où s’il alcoolise plus que de raison ».

Contrairement à Béatrice Dalle, l’artiste « n’aimait la drogue », a fait savoir le producteur Dominique Besnehard dans le livre « Florent Pagny, portrait d’un éternel rebelle, Eric Le Bourhis (Ed-Prisma). « Il me disait ‘fais gaffe, il faut que tu la sauves. Elle va mourir ».

« Financièrement, Florent était vraiment en mauvaise posture. Il se chauffait avec la cuisinière ouverte. S’il touchait un cachet, l’argent était bloqué par le fisc », confiait-il.

Il avait pu se remettre d’aplomb grâce à un voyage humanitaire au Vietnam qui lui a fait du bien.

Florent Pagny peut compter sur une bande d’amis qu’il fréquente depuis une trentaine d’années dont Kad Merad et le désigner Philippe Starck, qui a mis à sa disposition un petit studio lorsqu’il avait des problèmes avec le fisc.