M. Pokora est très satisfait de sa vie de père, comme en témoigne sa photo avec ses deux fils postée sur les réseaux sociaux, dimanche 19 juin à l’occasion de la fête des pères. Très agréable !

Comme beaucoup de monde, M. Pokora était sous le feu des projecteurs ce dimanche 19 juin, pour la fête des pères. Le chanteur de 36 ans a posté sur son Instagram un cliché en noir et blanc de lui-même avec ses deux fils, Isaiah et Kina, nés de son union avec la chanteuse Christina Milian. « Ce rôle et aucun autre… Bonne fête des pères. A moi et à vous et aux mères célibataires qui assument les deux rôles », écrit-il en légende, sans oublier d’ajouter un petit coeur à la fin de la lettre. Un post qui n’a pas manqué d’émouvoir ses fans, qui n’ont pas tardé à louer sa belle bande.

Alors le copain d’Omar Sy nage joyeusement avec ses fils et copain qui se sont mariés en 2020, à l’abri des regards indiscrets. Ils forment une merveilleuse petite famille recomposée puisque Matt Pokora est aussi le beau-père de Violet, la fille aînée de Christina Milian, qui est née de son union avec le rappeur américain The Dream et a aujourd’hui 12 ans. Ils vivent tous ensemble près de Los Angeles.

père attardé


Matt Bokora ne cache rien, il a fait de sa famille et surtout de ses deux fils une priorité. Il s’était ouvert en décembre dernier sur l’éducation qu’il souhaiterait pour ses enfants, évoquant notamment son fils aîné Isaiah, né le 20 janvier 2020. « Le but est de l’élever comme j’ai grandi, en côtoyant toutes sortes de gens. Et puis l’école de sport, ce qui, je pense, serait important pour lui. » Je veux qu’il fasse de l’exercice juste pour que je sache que tu dois mériter ta place. Ne pas voler la place de ton ami vaut la tienne. Toutes ces valeurs que j’ai apprises en jouant, dit-il. sur le site Touch n’est pas dans ma position.

Au-delà de sa vie de famille, l’ancien lauréat des Popstars – qui lui a valu les moqueries de sa femme – s’est lancé sur scène l’an dernier dans la pièce Les grandes ambitions aux côtés de Philip Lelouch, à l’origine du projet, et d’Estelle Lefébure.