Fragilisée par la maladie qui s’est emparée de son corps il y a aujourd’hui plusieurs mois, Charlène de Monaco, serait non seulement isolée en Suisse, à Zurich, dans une clinique privée et spécialisée, mais aussi, en captivité et sous surveillance, et ce, suite à sa dernière crise, et à sa décision de tout quitter et de divorcer en éloignant ses enfants du rocher, chose que Caroline ne peut absolument pas tolérer car pour elle, les jumeaux seraient l’avenir du Rocher.

Charlène aurait disparu de la circulation alors qu’il y a quelques jours, elle était de plus en plus active.

Le prince Albert aurait pris la décision de renforcer les gardes qui ne laisseraient pas Charlène libre de ses mouvements.

‘’ Le séjour de Charlène ne fait que de se rallonger alors qu’elle veut partir, elle serait dorénavant surveillée par des gardes qui ne la laisseraient pas quitter sa chambre, comment expliquer ceci ? ‘’ Avait annoncé un média Italien.

Les deux gardes du corps seraient envoyés, en mission, par le palais.

Le magazine Voici partage une toute autre version des choses.

Dans son numéro qui date du 25 Février, l’hebdomadaire aurait annoncé un séjour très protégé au sein de la même clinique privé à Zurich, en Suisse.

A cause de son statut très particulier, Charlène de Monaco serait mise à l’écart et logée dans une dépendance à l’écart des autres patients.

‘’ Charlène se sent bien là-bas, elle se sent protégée et aimée ‘’ 

Charlène aurait à son service deux femmes de ménages et deux gardes du corps.

Sa dame de compagnie serait également à sa disposition, elle ferait les allers-retours entre Monaco et la Suisse.

Tout le monde est aux petits soins de la princesse Charlène de Monaco.