Décathlon n’est plus utilisé, il est désormais « Nolhtaced ». Le nom de la marque est modifié en inversant les lettres. Pourquoi ? Nous allons vous répondre.

A partir du 10 octobre, la marque anciennement connue sous le nom de Decathlon s’appellera « Nolhtaced ». Elle modifie son nom pendant un mois en inversant simplement les lettres. En effet, les magasins de l’enseigne proposeront désormais un « shopping inversé ». Vous ne vous contenterez pas d’acheter des équipements sportifs. Vous pourrez également vendre tous les équipements sportifs anciens ou inutilisés que vous possédez.

Decathlon sensibilise au recyclage

Decathlon pense que le secteur de la distribution doit changer. C’est-à-dire sensibiliser les consommateurs au recyclage, encourager les achats d’occasion et faire en sorte que les équipements sportifs durent plus longtemps. En fait, Decathlon a l’intention de recycler les articles de sport achetés précédemment et de les revendre comme articles d’occasion. Et c’est garanti.

L’objectif du processus est de réutiliser autant d’équipements que possible. Cela permettra de réduire l’effet sur l’environnement et de minimiser les déchets. Vous pouvez donc désormais rapporter des articles d’autres marques dans les magasins Decathlon.

En retour, vous obtiendrez des bons de réduction d’une valeur égale à celle de l’équipement sportif. Vos coupons seront valables pendant au moins deux ans. Ils peuvent être utilisés sur une variété d’équipements neufs ou d’occasion. Vous pouvez également les utiliser dans le cadre du programme de location proposé par la chaîne de magasins de sport.

Lorsqu’elle a ouvert ses portes en Belgique, l’entreprise avait pour objectif d’encourager un maximum de Belges à faire du sport. Arnaud De Coster, directeur de l’association Second Life Nolhtaced Belgium, s’en souvient. Il faut savoir que Décathlon Belgique a été fondé il y a 25 ans. Selon Arnaud De Coster, c’est toujours leur objectif.

Mais les choses ont changé, et ils veulent désormais que tout le monde fasse du sport tout en protégeant l’environnement.

Un tout nouveau service de rachat

Selon le directeur, ils souhaitent faire connaître au plus grand nombre leur service de rachat. Ils pourront ainsi réutiliser un maximum de produits et d’équipements. Cela permettra de dynamiser le marché de l’occasion et d’augmenter le pouvoir d’achat des Belges.

En effet, l’objectif de la chaîne de magasins de sport avec son nouveau service est d’améliorer le pouvoir d’achat. En raison du coût croissant de la vie, 30 % des Belges retardent l’achat de nouveaux vêtements et équipements.

Selon une étude récente. Selon le même rapport, 20% optent pour des équipements d’occasion. 15 % préfèrent acheter des vêtements d’occasion. En outre, les économistes prévoient que l’inflation ne diminuera pas de sitôt. Ils estiment qu’elle survivra encore un ou deux ans.

Decathlon achète tout le matériel.

Par conséquent, les clients peuvent retourner la quasi-totalité de leurs équipements sportifs. A l’exception des fournitures sanitaires, Decathlon rachète tous les équipements. Cela inclut les sous-vêtements, les maillots de bain, les chaussettes et les équipements de sécurité comme les casques.

En outre, l’entreprise n’accepte pas les articles qui sont excessivement usés ou endommagés. Les équipements cardio et les pièces de rechange difficiles à trouver ne sont pas non plus acceptés. Decathlon n’accepte que les pièces de rechange pour les articles achetés dans l’un de ses magasins.

Pendant une période d’essai, Decathlon a pu racheter plus de 25 000 articles de sport. En bons d’achat, cela représente 593 220 euros. La quasi-totalité de ces produits a été rachetée. Pour votre information, un article non vendable peut être soumis gratuitement au recyclage.

Les articles qui ne se vendent pas dans un magasin de seconde main peuvent être donnés ou recyclés. « Nolhtaced » figurera désormais sur le logo du site web et sur les canaux de médias sociaux de la marque. C’est également le nom qui apparaîtra sur la vitrine du magasin. Au lieu de bannières, le nom de l’entreprise sera affiché à l’envers sur l’extérieur des magasins d’Evere.

Pendant un mois, il en sera de même sur la façade de Namur et de Gand. Ce nouvel axe touche surtout les terres belges. Sur le sol français, en revanche, la marque porte la marque Seconde Vie. Ce label est essentiellement une collection de matériel d’entraînement reconditionné.