Dominique Tapie, la veuve de Bernard Tapie, se serait retrouvée face à une grande difficulté financière, qui l’aurait obligé de céder tous ses biens, y compris son compte en banque avec toutes ses économies, ses affaires personnels, et même la maison qu’elle avait reçu en héritage et qui appartenait à sa grand-mère.

La goutte qui a fait déborder le vase, est la vente de l’appart-hôtel qui se situe au centre de Paris, où Dominique y aurait séjourné avec son mari, durant plusieurs années.

‘’ Je ne savais même pas que mon mari avait mis en vente ce bien, je suis plutôt choquée, je ne m’y attendais pas du tout ‘’ 

Dominique n’aurait pas été informée de cette vente, qu’après avoir eu lieu, le propriétaire n’est autre qu’un milliardaire, et le bien aurait été vendu au prix de 80 millions.

Cependant, le nouvel acheteur n’aurait pas respecté le délai et se serait présenté tout de suite après les funérailles de Bernard Tapie, afin de vider le logement.

Une photo de ce déménagement aurait été publiée par le magazine Paris Match, dans son numéro qui date du 9 mars 2022.

‘’ Dominique Tapie, le temps du départ a sonné ‘’ Voici le titre qui faisait la Une des magazines et des journaux.

Dominique Tapie a bien été obligée de vider et quitter son hôtel particulier de Saint-Germain des Près.

Dominique se serait retrouvée à la rue, du jour au lendemain, ce n’est autre que Jean-Louis Borloo, le ministre, qui l’aurait sauvé, il lui aurait donné un appartement dans la région Parisienne, afin d’y vivre avec son chien.

‘’ On ne laisse pas tomber la femme d’un ami, même après sa mort ‘’ Avait annoncé Jean-Louis.

Aujourd’hui Dominique aurait décidé d’écrire un livre qui raconte son histoire et qui sera également un revenu pour elle.

Aucune information n’aurait été à ce sujet !