Grâce à son ingéniosité, un homme construit un système de radiateurs qui permet à son poêle à bois de produire plus de chaleur.

grace-a-son-ingeniosite-un-homme-construit-un-systeme-de-radiateurs-qui-permet-a-son-poele-a-bois-de-produire-plus-de-chaleur

Ce système de chauffage innovant, qui a récemment été breveté, permet d’économiser du bois, de l’argent et de réduire la pollution de l’environnement.

Lorsque l’automne arrive, il est évident que le chauffage, le poêle ou le foyer à bois doivent être allumés.

Cette année, cependant, les propriétaires doivent se préoccuper d’un élément nouveau : le prix croissant de l’électricité et de l’essence.

Si votre poêle à bois n’est pas relié au système de diffusion d’une pièce, vous devrez utiliser des chauffages électriques ou à gaz supplémentaires pour rester au chaud.

L’invention de cet habitant de Saint-Malo pourrait bien changer le cours de l’histoire. Maintenant qu’il a breveté un radiateur destiné aux poêles à bois, il a enfin réussi son pari. Tout sera clair pour vous après nous avoir écoutés !

Quelque chose qui a été étudié pendant deux ans.

Récemment, l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) a reconnu DJ (initiales de l’inventeur Daniel James) pour son système de radiateur de chauffage, qui est destiné à être connecté à un poêle ou à un four.

Actuellement, il met au point un déboucheur d’évier qui ne nécessitera pas le démontage de la canalisation ni l’utilisation d’un quelconque produit chimique.

L’INPI n’approuve que les inventions qui sont à la fois nouvelles et commercialement viables, comme c’est le cas pour le DJ.

En quoi son idée est-elle si révolutionnaire ?

Malgré le fait que des dispositifs de diffusion de chaleur existent déjà en France, Daniel est certain que son innovation est à la fois plus simple à installer et plus efficace que les options actuelles.

Le chêne est un bois à chauffage rapide qui peut être chauffé à 220°C en seulement 20 minutes grâce à la technique de diffusion DJ.

La chaleur produite est respectueuse de l’environnement puisqu’elle réduit la nécessité de recourir à plusieurs sources de combustible.

Il a passé deux ans à faire des tests dans son garage avant d’être satisfait des performances du système.

Selon le bois utilisé, il peut atteindre 220 degrés Fahrenheit en seulement vingt minutes, ce qui est beaucoup moins de temps que le poêle à bois. Le chêne est supérieur. L’efficacité du système a été vérifiée par un huissier.

En 2021, son créateur Daniel James a déclaré au média Ouest France que ce type de chaleur gratuite permettra aux gens d’utiliser moins de bois, donc de faire des économies et de réduire la pollution. Le dépôt de l’INPI décrit l’innovation comme suit :

Rend l’utilisation de la cuisinière et du four plus productive.

La maison peut être chauffée plus rapidement.

La paroi du tube offre une grande surface dans laquelle le fluide peut se déplacer.

La paroi du tube offre une grande surface dans laquelle le fluide peut se déplacer.

Il permet de réduire les dépenses liées au chauffage.

Sa création ne coûte pas beaucoup d’argent.

La procédure de mise en place est simple. Il est facile à intégrer dans une installation existante.

Mais comment fonctionne-t-il réellement ?

Après avoir travaillé comme plombier et chauffagiste, Daniel James a décidé de changer de métier et de s’inscrire à une formation d’électricien de nuit.

Il a commencé par insérer un réseau de tuyaux à l’intérieur d’un conteneur cylindrique de 40 cm de diamètre et 60 cm de hauteur. Son fonctionnement interne est tenu secret.

On sait que le radiateur est construit dans le même matériau que le tuyau d’échappement du poêle à bois, qu’il est doté d’une soupape de sécurité, d’une grille de protection et d’un bouchon qui permet de régler la température intérieure selon les besoins.

Le dispositif est fixé à la cheminée, où il récupère l’énergie thermique de la fumée avant de la restituer progressivement dans la pièce.

L’INPI lui a accordé 20 ans de protection pour son innovation, lui permettant de préparer largement sa commercialisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page