La célèbre chanteuse, Hélène Ségara est une figure emblématique de la scène française. Sa joie de vivre et son immense sensibilité ont fait de la star, une artiste très appréciée par le grand public, qui est toujours très nombreux à la suivre. Mais si la ravissante brune affiche toujours un sourire à toute épreuve, elle garde au fond d’elle un secret qui la hante…

En effet, le conflit avec sa rivale Julie Zenatti a toujours été un réel problème pour Hélène Ségara. « Quand on a démarré Notre-Dame, on se tirait un peu par les cheveux. Julie c’était un peu mon bébé et maintenant mon bébé il a grandi », a confié la jurée de la ‘France a un incroyable talent’.

En 2009, c’est Julie Zenatti qui faisait des confidences explosives sur sa relation avec Hélène Ségara, à travers son ouvrage ‘Le Journal de Julie Z’. Leur dispute aurait commencé par un petit détail sans importance, mais qui malheureusement a pris très vite des proportions impressionnantes.

« Un simple désaccord d’harmonie sur leur titre, Il est beau comme le soleil a déclenché une flopée d’insultes avant de laisser place à une explication musclée », a rapporté le magazine people Public, qui souligne que leur relation a fini rapidement par tournée au vinaigre. Les deux femmes en sont même venues aux mains.

« Elle me chope la crinière. Cela se transforme en un match de catch sans boue mais devant tout le monde (…) C’est la guerre. C’est la débandade », a écrit Julie Zenatti. Mais aujourd’hui, c’est de l’histoire ancienne, puisque les deux femmes ont choisi de faire la paix. Récemment, Hélène Ségara s’est livrée sans tabou sur la maladie qui a frappé de plein fouet sa vie.

« J’ai traversé des épreuves, ce n’est pas un secret et il y avait deux manières de les aborder : par le questionnement ou par le déni et la fuite. En affrontant la réalité, même quand elle était très dure, j’ai beaucoup appris et découvert une force en moi que je ne soupçonnais pas », a indiqué la célèbre chanteuse.

Avant de poursuivre : « On m’a proposé d’en témoigner dans des conférences. La première fois, je n’avais rien préparé. Je me souviens de la première phrase qui est sortie de ma bouche : ‘Je ne me suis jamais sentie aussi forte que le jour où j’ai mis un genou à terre’ ». Hélène Ségara est atteinte d’une dégénérescence maculaire, une maladie qui engendre une diminution d’une partie de la rétine