jamel Debbouze, invité sur le plateau de septembre à huit, revient sur les origines de cette angoisse qui perdure.

Le 3 juillet, jamel Debbouze était l’invité d’Audrey Crespo Mara en septembre.

A cette occasion, jamel Debbouze a vanté son enfance. Il a également confié ses plus grandes craintes pour l’avenir.

Aujourd’hui, Jamal Debbouze fait la fête et se cache financièrement. Mais cela n’a pas toujours été le cas.

Jamel Debbouze a grandi à Trabes (Yvelines), célèbre ville de la région parisienne. Sa mère est femme de ménage, son père est concierge à la RATP.

Les difficultés de Jamal Debbouze

Le moins que l’on puisse dire, c’est que tout n’a pas été facile au quotidien. Même si Djamel Debbouze ne manque de rien, il lui arrive de sauter des repas : je vous assure qu’on a toujours mangé quand on a faim.

Mais parfois, il n’y avait rien dont vous aviez besoin dans le réfrigérateur.

Jamal Debbouze a hérité du sens de l’humour de sa mère. Malgré ces épreuves quotidiennes, le compagnon de Melissa Theorio estime avoir eu une belle enfance.

En fait, quand quelque chose comme ça arrivait, Fatima avait une façon de déclarer que tout le monde devait reculer :
Et donc ma mère criait Ramadan Surprise, et nous étions en phase, nous savions qu’il allait faire chaud aujourd’hui.

Si aujourd’hui est un succès, Jamal Debbouze n’oublie pas d’où il vient.

Par ailleurs, Jamel Debbouze affirme avoir atteint un tournant dans sa vie : aujourd’hui, ici, à l’heure où vous me parlez, maintenant,j’ai passé autant de temps dans ma vie que dans la mienne.

Je suis vraiment au bord de deux vies. Je pense que c’est très enrichissant en ce moment de voyager à travers les classes sociales.

Je pense qu’il se nourrit.

Jamel Debbouze a une réponse simple à la question de savoir s’il craint une amélioration.

En effet, malgré son bon état, jamel Debbouze le hante toujours : « De toute façon, même si je passais beaucoup plus de temps chez ce pauvre homme, je serais encore un pauvre durant toute ma vie.

J’aurai toujours peur qu’il s’arrête. J’aurai toujours le syndrome des sourcils. J’aurais toujours peur de me retrouver dans un ascenseur sentant l’urine.

Marié à la journaliste Mélissa Theuriau depuis 2008, il évoque aussi la France. Notamment les prénoms de ses enfants, Léon et Laila.

La France n’est-elle pas raciste ?

Trop français pour certains : je suis trop français. corps et âme. Je suis convaincu que la France n’est pas raciste.

Selon l’humoriste, le score élevé réalisé par l’extrême droite lors de la dernière élection présidentielle représente en plus la misère électorale. Mais pas le vote des membres. jamel Debbouze ne peut pas se tromper.