En cette fin d’année, Kate Middleton et le prince William ne se seraient pas apaisés en ce qui concerne le sort du prince Andrew, surtout après les révélations de l’existence de vidéos choc. Un exil aux Bermudes.

Le magazine Star avait fait état en juin dernier de l’organisation d’un sommet à Balmoral dont l’objectif était de décider du sort du prince Andrew qui a terni l’image de la famille royale à la suite de son implication dans un scandale sexuel.

Virginia Giuffre, une amie, l’accuse de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle était mineure. C’est dans le cadre de l’affaire Epstein.

Le prince William se serait mobilisé afin de l’expulser et de le nommer à un poste militaire aux Bermudes, un territoire britannique d’outre-mer. « Une destination plausible selon les experts ».

Et cet exil forcé pourrait s’accélérer après que le prince Andrew, pourtant honorable chevalier compagnon de l’Ordre de la Jarretière, a été filmé dans une posture très délicate.

« Mis en cause dans la ténébreuse affaire sexuelle du milliardaire Jeffrey Epstein », le second fils de la reine, aurait été immortalisé «dans des ébats au domicile de l’homme d’affaires, en compagnie de plusieurs jeunes femmes », rapporte The Sun, repris par Ici Paris.

« Sarah Ransome, l’une des victimes supposées qui dit avoir été
violée, a affirmé devant le tribunal que des caméras dissimulées
avaient été installées dans toutes les pièces de la propriété ».