Force est de constater que les dettes de Johnny pèsent sur Leticia, qui peine à les rembourser. De plus, son statut actuel ne serait pas « reluisant ».

Comment le temps passe. Cela fait maintenant 5 ans que nous avons quitté Johnny Hallyday. Souvenez-vous, le 5 décembre 1997, Jean-Philippe Smet, de son vrai nom, est décédé d’un cancer du poumon dans sa belle demeure située à Marnes-la-Coquette : la Villa Savannah. Il avait 74 ans.

En le quittant définitivement, le rockeur a laissé derrière lui des millions de fans endeuillés, mais aussi des êtres chers malheureusement déchirés. En effet, depuis ce drame qui a tant affligé la France entière, les relations entre la veuve de Tullier et ses deux fils aînés – David Hallyday et Laura Smit – ont été rompues par sa propre volonté.

À travers les médias, ils font la guerre avec le blâme et beaucoup défendent David et Laura au grand désarroi de Leticia. Cette dernière a été dépeinte comme la méchante belle-mère qui a monopolisé toute la fortune de son défunt mari. Pourtant, en devenant la seule héritière de Johnny, la belle blonde vit un cauchemar. Lors d’un entretien, Jean-Claude Camus, l’une des rares personnes à la soutenir, a défendu sa position actuelle.

Lors des funérailles et de l’inhumation de Johnny Hallyday, rien n’indiquait un conflit entre Leticia et deux des aînés puisqu’ils sont représentés côte à côte pleurant la mort de la légende qui, de son vivant, était un mari et un père formidable, malgré ses défauts.

Tout commence par la lecture de son testament dans lequel il désigne sa femme comme seule héritière. Une option que Laura et David n’ont pas acceptée, soupçonnant que la veuve de leur père l’avait manipulé. Petite entre parenthèses, en France, contrairement aux Etats-Unis où Johnny et Leticia et leurs deux filles vivaient la majeure partie de l’année, la loi interdit de priver son enfant d’un héritage. Ils ont donc porté l’affaire devant les tribunaux afin d’obtenir leur propre part du gâteau.

Seulement voilà, après deux ans de contentieux médiatique et la découverte d’un problème – des millions de dettes dues par Johnny – les deux clans parviennent à un accord. Pour information, les dettes en cause s’élèvent à 32 millions d’euros, et si David et Laura étaient choisis comme héritiers, en bonne et digne forme, ils devaient payer la moitié ; Ce qui est probablement la raison pour laquelle l’affaire a été abandonnée. Si je comprends bien, c’est à Leticia de porter le lourd fardeau de payer toutes les dettes de son défunt mari; ce qui complique sa vie. Il faut dire que l’héritage d’une idole de jeunesse est un véritable cadeau empoisonné pour l’ancien mannequins

Pour David et Laura, Jean-Claude Camus estime qu’ils manquent de gratitude envers leur ancienne belle-mère, car elle a toujours été en contact avec eux. Il a notamment relevé que le fils unique de Sylvie Vartan vivait avec son père et Leticia après sa séparation d’avec Estelle Lefébure, la mère de ses deux filles, Ilona et Emma Smit.

Pour Laura Smit, lorsqu’elle était en grande difficulté, la veuve de son brillant père venait la voir à l’hôpital. Souvenez-vous, il y a quelques années, l’actrice défrayait la chronique pour ses aventures sous l’emprise de l’alcool et de la drogue. En conséquence, ses parents ont dû le transférer à l’hôpital psychiatrique Sainte-Anne.

Bref, espérons que Leticia pourra régler les avoirs de Johnny. Pour rappel, à contrecœur, la Villa Pacific Palissades et la Villa Marnes La Coquette ont déjà été proposées à la vente, vestige de ses derniers instants à terre. Notez que tous les bénéfices iront directement au bureau des impôts.