Nicolas de Tavernost vient de dire au Parisien pourquoi le présentateur brésilien était « déçu ». On vous dit tout !

Les Reines du shopping fait partie du paysage sur la série M6. Depuis des années, la chaude Christina Cordola aide les femmes à changer.

Pourtant, cette année, le grand patron de M6 n’est pas rassasié. Ils découvriront bientôt pourquoi !

Les Reines du shopping reposent sur un concept simple : cinq candidates s’affrontent pour proposer un costume selon un thème imposé.
La gagnante reçoit un chèque de 1 000 € et le titre de Les Reines du shopping of the Week. Depuis 2013, ce principe demeure inchangé.
Mais certaines règles ont augmenté le défi. Cristina Cordula travaille sur la série M6 depuis dix ans.

Son but : apporter ses conseils aux candidats. Ainsi, pas une semaine ne se passe sans qu’on parle d’elle à cause de ses pensées drôles et déplacées.
Au fil des années, son émission continue de toucher un large public, mais cela n’empêche pas le chef de M6 de se dire « frustré » par le programme.

Changement prévu à l’automne…

Cependant, Cristina Cordula dit qu’elle fait de son mieux. C’est très facile pour moi de donner des conseils parce que c’est mon travail.
Je suis une créatrice de mode, je suis ici pour faire ressortir le meilleur des femmes », a-t-elle récemment déclaré.

En 2020, lorsque Roselyne Bachelot était dans son émission, l’émission a atteint un public d’environ 1,2 million de personnes. Selon Christina Cordola,
tout dépend du choix des acteurs. Chaque jour, il y a des personnes différentes. Je m’occupe de femmes réelles, d’univers,
des âges, des goûts et des vies différents, et c’est ce qui donne du piquant à cette émission », explique-t-elle à nos confrères de 20 Minutes.

L’esprit d’équipe du programme est l’un des secrets de la longévité du programme. Je sais comment déléguer parce que si ce n’est pas le cas,
on ne peut pas avancer. Mais je suis impliqué du début à la fin dans tout ce que j’entreprends. C’est pourquoi j’espère que les gens pensent
que ce n’est pas faux. « , Suivre.

« Nous sommes ronds, nous prenons nos responsabilités !

Cristina Cordula a parfois reçu des critiques du public. Aujourd’hui, la kinca brésilienne tient à recréer son image. Alors elle insiste :
Quelles que soient leurs silhouettes, toutes les femmes sont « grandes ». « On est rondes, on se responsabilise ! On est jeunes, on se responsabilise !
Ce ne sont pas des diktats de mode comme j’en entends sur les réseaux ou dans la presse. D’autres n’ont pas compris mon message,
elle le regrette vraiment. J’en ai vu tellement femmes de ma vie que c’est une remarque : quand tu mets une fille quelque chose, ça lui va,
ça change complètement son visage. », ajoute-t-elle.

« J’ai toujours été très exigeante avec moi-même. J’avais des complexes avec mon corps, Cristina Cordula Eclaireuses. C’est peut-être difficile
à imaginer, mais Cristina Cordula a longtemps lutté avec les diktats de la beauté. En fait, elle s’est concentrée sur elle-même. Il a dit :
« Quand j’avais 13 ans, je n’étais pas la plus mignonne de la classe. Vous êtes très très long. ‘ dit-elle aussi.

Les reines du shopping : le pain de Nicholas de Tavernost…

Aujourd’hui, si le public suit, le patron de M6 ne se félicite pas de cette émission. En effet, samedi 2 juillet, nos confrères parisiens
ont demandé au directeur général de M6 quelle émission l’avait un peu déçu cette saison.

« Peut-être les Reines du Shopping », s’appelait alors Nicolas de Tavernost. Le directeur général de M6 prévoit de mettre à jour ce numéro en septembre.
« Le programme reprendra la saison prochaine dans une version repensée dans laquelle Christina Cordola visitera la région. »
a-t-il précisé. Il a ajouté : « Nous allons progressivement renouveler quelques marques avant le soir.
 » Quel est le calendrier à prévoir ? patience…