Ce serait un mauvais coup entre Maëva Ghennam et Boli, dont elle était très proche en septembre de l’année dernière. Cependant, il prend un risque important en se rendant à Dubaï, car une arrestation liée à la drogue dans cette ville pourrait le conduire en prison. Conformément au système juridique de la région, la star cathodique peut potentiellement faire l’objet de soupçons d’implication.

Cette affaire a été évoquée dans l’émission Touche pas à mon poste, diffusée sur C8, et elle a été récemment déterrée par le blogueur Aqabebe, qui a été interrogé à ce sujet par un internaute.

Il a été porté à notre connaissance que l’individu qui serait en relation avec Maëva Ghennam malgré le fait qu’ils aient été obligés de vivre séparément. Il est actuellement détenu dans une prison située dans un terrain vague.

Selon les propos recueillis par le blogueur, la famille et les proches de l’individu attendent actuellement la réponse des autorités françaises pour savoir si elles vont le rapatrier ou l’incarcérer en France.

Son entourage s’opposerait à ce que la loi islamique, appelée charia, lui soit imposée s’il devait être détenu dans une nation comme celle-ci. Et les répercussions seraient d’une dureté insupportable.

En fait, les autorités françaises ne peuvent rien faire, comme l’a fait remarquer l’ambassade de France à Dubaï, où il est souligné que les sanctions légales pour les crimes liés à la drogue sont appliquées avec une grande sévérité.

Des accusations de complicité pourraient être portées contre ceux qui ont la possibilité d’offrir des informations mais choisissent de ne pas le faire.

Il est également possible que Maëva Ghennam s’en inquiète dans son rôle de compagne de Boli. Il n’est pas exclu qu’elle soit tenue responsable de son rôle dans le crime par le système judiciaire.

Mais il ne semble pas qu’elle s’en préoccupe beaucoup. Il est probable qu’elle n’était pas au courant de cette histoire particulière.

Par conséquent, il est tout à fait improbable que Boli soit renvoyé en France à l’heure actuelle.