Désireux de plaire à sa femme Meghan Markle, le prince Harry aurait coupé les ponts avec ses cousines avec Eugénie et Beatrice d’York.

Ils étaient très proches et s’échangeaient dans un groupe WhatsApp. De temps à autre, ils s’envoyaient des photos de leurs enfants. « C’était assez sympa », a confié une source au magazine Woman’s Day, mais les choses auraient changé depuis qu’un juge de New York a décidé que le prince Andrew, le père de d’Eugénie et Beatrice d’York, allait être entendu devant un tribunal de New York pour abus sexuels.

«Ils avaient une groupe WhatsApp sur laquelle Harry et Eugénie étaient particulièrement actifs. C’est ainsi qu’ils sont restés en contact et se donnent des nouvelles », a insisté une source.

C’était assez pratique, mais la disgrâce d’Andrew, le duc et la duchesse du Sussex ne « répondent pas aux appels d’Eugénie, et leurs SMS aux York sont dépourvus de leur chaleur habituelle ».

Les filles de Sarah Ferguson et du prince Andrew pensent que Meghan Markle aurait poussé Harry à couper le contact.

Pourtant, l’ex-actrice a été accueillie dans le clan tout de suite, bien plus facilement que certains membres.

« Mais Eugénie n’est pas idiote, elle sait qu’ils s’éloignent d’elle à cause de ce qui se passe avec son père. Elle est blessée, pourtant ».