C’était la promesse de Macron aux retraités. Après des semaines d’ambiguïté,
le gouvernement a décidé et souhaite augmenter les pensions de retraite
et d’invalidité des régimes de base de 4% à partir du 1 juillet.
Ce chiffre est censé être proche du taux d’inflation, qui a dépassé 5% en un an en juin, selon l’INSEE.

Les retraités devraient voir leur pension augmenter à partir du 9 août. Face à une inflation record,
le gouvernement dit qu’il ne veut pas mettre les retraités hors service.
Le Projet de loi sur le pouvoir d’achat des retraités, présenté jeudi au Cabinet et devant encore être adopté
par l’Assemblée, met en place plusieurs mesures pour essayer de protéger leur pouvoir d’achat déjà fragile.
Quelle aide méritez-vous en tant que retraité et à quelles conditions ? Le Parisien évalue.

Revalorisation des pensions
Comment cette augmentation sera-t-elle adoptée? Fait significatif, pour une personne avec une pension de 1200 euros,
cela représente 60 euros par mois, comme l’explique Elizabeth Borne.
La délégation d’accompagnement du Premier ministre Le Parisien a déclaré qu’un chiffre
a été obtenu si nous avons également inclus une augmentation de 1% au début de l’année.

Après l’adoption du projet de loi au conseil, les retraités doivent voir cette augmentation de leur compte bancaire le 9 août,
la pension de base de juillet étant versée à cette date
. Toutefois, il est à noter que cette augmentation ne porte que sur les pensions de base..
Les pensions complémentaires gérées par les partenaires sociaux et non par l’État ne sont pas affectées par cette augmentation.
Augmentation de l’aide solidaire en faveur des personnes âgées.
Un autre coup de pouce est l’allocation de solidarité pour les aînés (ASPA), qui est versée aux plus petits retraités.,
sera augmentée de 4 %. La somme dépend de votre revenu et de votre état civil. Pour en savoir plus,
vous pouvez utiliser un simulateur pour calculer l’indemnité à laquelle vous avez droit.

Cette hausse est en phase avec celle des autres minima sociaux,
par exemple, le revenu de solidarité active (RSA) ou la prestation d’invalidité pour adulte (AAH).

Réforme des pensions : Ensemble, RN, Nupes, LR… Qui offre quoi ?

L’âge de la retraite, le montant de la pension, le cadre supérieur réussira-t-il à conclure une entente avec les groupes LR,
RN et Nupes qui s’opposent à la réforme des pensions majoritaires?

Dans son discours d’intérêt public, le premier ministre a soulevé la question des pensions litigieuses.
Elle a été harcelée à plusieurs reprises lorsqu’elle a commencé à en parler et a dû se répéter plusieurs fois avant de parler.

Lors du discours d’orientation publique qu’Elizabeth Borne a prononcé devant les députés le 6 juillet,
nous devrons travailler graduellement plus longtemps pour assurer la prospérité de notre pays et le maintien de notre système.

Notre pays devait réformer le système de retraite, qui ne serait pas uniforme,
qui devrait tenir compte des longues carrières et des efforts et assurer le maintien de l’emploi des personnes âgées.

Le Chef du gouvernement a indiqué que cette réforme serait entreprise en consultation avec les partenaires sociaux
et que les parlementaires seraient impliqués dès que possible. Mais Nupes et RN s’y opposent.

Pas d’accord sur l’âge de la retraite

Tout d’abord, il faut trouver un compromis sur l’âge de la retraite.
Le gouvernement souhaite augmenter l’âge de la retraite à 65 ans pour la majorité des Français d’ici 2031.
Toutefois, la gauche et la droite n’approuvent pas cette proposition.

Nupes explique que l’âge de la retraite est de 60 ans. Ian Brossat, porte-parole du Parti communiste,
a déclaré à RTL, le 7 juillet, que le gouvernement tentait de porter l’âge légal de la retraite à 65 ans,
mais que le rétablissement et l’application des forces de sécurité intérieure porteraient l’âge légal de la retraite à 65 ans.

Elizabeth Borne est à la retraite à 65 ans. Je suis fondamentalement en désaccord là-dessus,
et avec mes amis, nous ne ferons pas de compromis sur cette question.
Mais s’il y a des propositions intéressantes sur les mesures sociales,
on peut voter pour. Alexis Corbière, député français, a dit du LCP après le discours du Premier Ministre : « J’attends de voir !

Quant à Marine Le Pen, elle ne fera pas de compromis.
Je ne veux pas prendre ma retraite à 65 ans. Notre proposition est juste :
elle vous permet de partir entre 60 et 62 ans, avec entre 40 et 42 ans de service,
en fonction de l’âge d’entrée dans le système, Alba Ventura a confirmé le 7 juillet.
Pour leur part, Les républicains dans leur programme électoral ont appelé
à une augmentation progressive de l’âge de la retraite de 62 à 65 ans, en tenant compte de la nature difficile de certaines professions.

Une entente pour réévaluer les pensions?

Tout le monde s’entend sur ce point :

il faut augmenter les pensions de retraite. Le communiste Ian Brossat a déclaré à RTL
que de nombreux retraités français qui ont travaillé toute leur vie ne pouvaient pas joindre les deux bouts.
C’est pourquoi Nupes souhaite augmenter les pensions en les portant au moins au niveau de la réévaluation
du salaire minimum pour une profession à part entière et au niveau de vieillissement minimum au seuil de pauvreté.

Pour sa part, le gouvernement veut augmenter les pensions de 4 p.
100 cet été. Dans notre projet de réforme, un objectif social majeur est de porter l’âge minimum à 1100 euros,
comme l’a confirmé le ministre de l’Economie Bruno Le Maire début juin en France.
L’Assemblée nationale et le Sénat auront entre les mains un texte sur le pouvoir d’achat,
qui permettra de cataloguer les pensions de l’ordre public,
avait Olivier Dussoptt identifiées sur RTL le 24 mai. Il veut que cet indice d’inflation soit en place pour les pensions de juillet.

Dans son programme, l’ancienne candidate à la présidence de LR, Valérie Pécresse,
a déclaré qu’elle souhaitait augmenter sa pension de retraite d’au moins un montant
net par rapport au salaire mensuel net de tous ceux qui ont travaillé toute leur vie.
Pour RN, les anciens finalistes Marine Le Pen voulaient garantir une pension minimale de 1000 euros par mois
pour les pensions complètes et un indice du montant des pensions par l’inflation.