« La Veille Pure Médias. » Celui qui dit fin de saison, dit au revoir ou au revoir à la télévision comme à la radio. Et il y en avait beaucoup cette semaine, à commencer par les adieux de Charline Vanhoenacker, qui a présenté sa dernière chronique à 7 h 57 à France Inter jeudi. « La logique aurait voulu que je donne des nouvelles à 8 h la saison prochaine, mais il y a eu un remaniement le matin et j’en fais partie! Jusqu’à la fin, j’aurais été en harmonie avec les nouvelles!  » Profitez d’une bande dessinée belge. En France 5, il y a quelques jours, la crème apostolique a eu moins de chance de dire adieu à « C Politique » puisqu’elle a été interrompue par une pause publicitaire au milieu de la phrase.

Tu m’oublieras, pas moi « 

Sur TF1, dans « 30 ans d’émissions culte », Evelyne Dhéliat a soulevé avec beaucoup d’émotion le départ de sa collègue météo Catherine Laborde qui s’est adressée aux téléspectateurs en 2017 avec « Tu m’as oublié, je ne le ferai pas. Je t’aime « . Evelyne Dhéliatyn a vécu ce moment dans l’administration. « Nous avons tous été impressionnés de voir Catherine s’exprimer ainsi à la télévision », a-t-elle commenté avec le recul.

Enfin, à BFMTV, la journaliste politique Amandine Atalaya a été forcée de la faire officialiser après avoir utilisé le terme « ces gens » pour décrire l’arrivée de députés inexpérimentés du Rallye national à l’Assemblée nationale.  » Mon expression n’avait rien de méprisant. Je voulais simplement parler de toutes ces professions qui étaient arrivées à l’Assemblée nationale, qui, d’ailleurs, je salue « , le journaliste justifié.

Ces explications ont été notées par Christophe Barthès, député du Parti républicain, et il a soutenu qu’il n’était pas convaincu. Le site puremedias.com vous invite à passer en revue ces séquences accrocheuses sur vidéo.